Temps de lecture estimé : 4mins

A l’occasion du programme associé de Around Video Art Fair, je découvre l’exposition des diplômés du Fresnoy. Olivier Kaeppelin est le commissaire de Panorama 23 qu’il place sous le régime du rêve. Non pas comme une échappatoire mais comme une faculté de rebond, de résilience dans notre période troublée et incertaine. Un état de conscience augmenté, d’images liquides et fluides comme il le souligne qui rejoue le bain révélateur et alchimique du cinéma. Les installations visuelles et sonores deviennent les réceptacles de fantômes de l’inconscient rehaussés par les œuvres d’art brut des collections du LaM avec des artistes tels que Augustin Lesage ou henry Darger. Au milieu de ce paysage mutant, la haute silhouette du planeur de Vincent Duault se dégage et agit comme un repère, un totem.

En parallèle de sa pratique artistique Vincent Duault est pilote de planeur.

Vue de l’exposition Panorama 23, Le Fresnoy photo Aurélie Brouet et Cédric Martinez

Préparation modélisation Vincent Duault courtesy the artist, Le Fresnoy Panorama 23

Une expérience unique dont il a cherché à traduire les émotions contradictoires ressenties à bord, à partir de l’incarnation de la forme de l’aéronef sur laquelle il projeté des images de son cerveau embarqué et le son de sa voix récitant un poème. Il a collaboré avec différents laboratoires scientifiques : d’une part l’Office national d’études et de recherches aérospatiales, l’ONERA et le Scalab, laboratoire de recherche cognitives de l’Université de Lille avec comme tropisme l’observation du monde d’en haut et l’observation de notre activité intérieure, selon ses mots. Il a ainsi survolé le Fresnoy à bord d’un planeur avec un casque de mesure d’activité cérébrale pour aboutir à une cartographie mentale en puissance. L’aéronef a un côté très vertical tout en ayant le nez pointé vers le bas dans un mélange de fragilité et de puissance. Tout l’enjeu était de ne pas écraser pour autant le reste de l’exposition collective. C’est pourquoi le montage des images est étalé dans le temps comme l’artiste le précise. Olivier Kaeppelin a choisi de placer en écho un totem de l’artiste Theo Wiesen, ce qui est tout à fait pertinent.

Vue de l’exposition Panorama 23, Le Fresnoy photo Aurélie Brouet et Cédric Martinez

Voyager, Vincent Duault courtesy the artist, Le Fresnoy Panorama 23

De plus Vincent Duault fait partie des artistes invités par Laure Prouvost à entrer en dialogue avec les salles d’art brut du musée du LaM. Il a choisi de placer en résonance un empennage de planeur qui agirait comme « un indice, une antenne, une sonde, un panneau de satellite », selon ses propres mots.

Vincent Duault revient sur la genèse de ce projet exceptionnel et son parcours démarré à l’école de photographie des Gobelins autour de l’illustration publicitaire, poursuivit à l’ENSP d’Arles où il se concentre autour de l’épaisseur de l’image, exploration qu’il poursuit au Fresnoy. D’une vision appliquée de la photographie il se dirige vers une pratique plus fondamentale de l’image, comme il le résume. Il dresse aussi un bilan de cette période de confinement où il a pu compter sur un accompagnement au Fresnoy qu’il juge privilégié a posteriori à la mesure de ses échanges d’expériences avec d’autres artistes.

Vincent Duault phase de préparation © Vincent Duault / le Fresnoy photo N Dewitte

Vincent Duault est en écoute sur Radio 9 Lives

Ce travail a bénéficié d’une aide de l’État gérée par l’Agence nationale de recherche au titre du programme « Investissements d’avenir » portant la référence ANR-11EQPX-0023, soutenu par la Fédération de recherche Sciences et Culture du visuel FR 2052 SCV
ONERA (Office national d’études et de recherches aérospatiales)
FFVP (Fédération française de vol en planeur) – Aéroclub Lille Planeurs – LPVAV
Scalab Université de Lille.

Vue de l’exposition Idéal art brut, oeuvre de Vincent Duault musée du LaM

INFOS PRATIQUES
Panorama 23…par le rêve
Jusqu’au 31 décembre 2021
Le Fresnoy
22 Rue du Fresnoy
59200 Tourcoing
https://www.lefresnoy.net/
&
Idéal art brut,
En dialogue avec l’exposition « Laure Prouvost. Deep See Blue Surrounding You / Vois ce bleu profond te fondre »,
Avec : Amélie Agbo, Vincent Duault, Isabelle Hin, Olivier Jonvaux, Kendra McLaughin, Céleste Rogosin, Inès Sieulle et Ana Elena Tejera
LaM
https://www.musee-lam.fr/

 

Marie-Elisabeth De La Fresnaye
Après une formation en littérature et histoire de l'art, Marie de la Fresnaye intègre le marché de l'art à Drouot et se lance dans l'événementiel. En parallèle à plusieurs années en entreprise dans le domaine de la communication éditoriale, elle créé son blog pour partager au plus grand nombre sa passion et expertise du monde de l'art contemporain et participe au lancement du magazine Artaïssime.

You may also like

En voir plus dans Interview Art Contemporain