Temps de lecture : 54 secondes

Avec Marion et Philippe Jacquier
Le marché de la photographie amateur et anonyme

A Paris Photo, le stand de la galerie Lumière des Roses est devenu incontournable. Durant la foire, deux passionnés de photographies Marion et Philippe vendent des tirages amateurs ou anonymes. Ils rebattent les cartes de la notion d’usage, d’auteur, de chef-d’œuvre et nous interrogent : « L’histoire de la photographie ne devrait-elle pas commencer par celle des placards ? » (M. Frizot)

En 2004, Marion et Philippe faisaient le pari que ce type de photographie trouverait acquéreur. Depuis douze ans maintenant, ils exposent et vendent régulièrement des « icônes de la photographie anonyme » à leur galerie de Montreuil et projettent de s’agrandir. Un nouveau lieu à Paris devrait voir le jour cette année.

Quel marché pour la photographie anonyme aujourd’hui ? Est-il concurrentiel ? Comment fixe-t-on un prix à une photographie sans auteur ? Attire-t-elle un certain type de collectionneur ? Quel regard les institutions françaises posent-elles sur celle-ci ? 

Mercredi  1er mars, 19h30 – 21h
Institut National de l’Histoire de l’Art (INHA)
2, rue Vivienne
75002 Paris
Entrée libre en salle Vasari
Mené par Marie Auger
http://www.professionphotographie.org

Après avoir été producteurs de films de cinéma pendant près de 15 ans (quatre sélections officielles à Cannes dont « 17 fois Cécile Cassard » de Christophe Honoré ou « Femmes en miroir » de Kiju Yoshida), Philippe & Marion Jacquier se dédient à l’image fixe en ouvrant une galerie spécialisée dans la photographie d’anonymes et d’amateurs des 19e et 20e siècles à Montreuil en 2004, et intègrent le Comité Professionnel des Galeries d’Art.

Leave A Comment

Your email address will not be published.

X
X