L'Invité·e

Le duo de photographes Brodbeck & de Barbuat est notre invité

Temps de lecture estimé : 4mins

Portraits d’enfance, à gauche Lucie de Barbuat, à droite Simon Brodbeck.

Cette semaine, ce n’est pas un·e mais deux invité·es que nous accueillons, le duo d’artistes franco-allemand, Brodbeck & de Barbuat. Leur exposition « Une Histoire parallèle » vient d’ouvrir ses portes à la galerie Papillon à Paris dans le cadre du parcours Photo Days. C’est à cette occasion, qu’ils ont accepté de répondre à notre carte blanche éditoriale et ils ont choisi de l’articuler comme un journal intime pour dérouler leur vie de photographes depuis leurs débuts en 2005 jusqu’à aujourd’hui, par tranche de vie.

Simon Brodbeck et Lucie de Barbuat travaillent en duo depuis 2005, utilisant essentiellement la photographie et la vidéo. Diplômés de l’École nationale supérieure de la Photographie, ils ont été pensionnaires de la Villa Médicis, Académie de France à Rome de 2016 à 2017. Leurs travaux interrogent la place et la nature des êtres dans leur environnement, tout en questionnant fréquemment la photographie sur son propre langage et son histoire.
Lauréats 2020 de la commande photographique nationale Image 3.0 organisée par le Jeu de Paume et le Cnap, ils ont reçu le Prix Jeune création 2013, le Prix HSBC pour la Photographie 2010 et le Nestlé prize au festival Images Vevey la même année.

Leurs travaux ont fait l’objet d’expositions personnelles au Fotomuseum d’Anvers, la Maison Européenne de la Photographie et la Villa Médicis, et d’expositions collectives incluant les Rencontres de la Photographie à Arles, la Biennale du Caire, la Saatchi gallery de Londres ou encore le Mucem parmi d’autres. Leurs travaux font partie de collections publiques dont le Cnap, Centre national des arts plastiques, le Fonds Municipal d’Art Contemporain, le FoMu Antwerpen, le Musée de la Photographie de Thessalonique, la Bnf, Bibliothèque nationale de France et le Cicrp de Marseille.

L’exposition « Une Histoire parallèle » est présentée à Paris à la Galerie Papillon du 9 novembre 2023 au 13 janvier 2024. Elle fait partie du festival Photo Days 2023.

https://www.brodbeckdebarbuat.com/
https://www.instagram.com/brodbeck_debarbuat/

Le portrait chinois de Brodbeck & de Barbuat

Si j’étais une œuvre d’art : City, une œuvre d’art à ciel ouvert façonnée durant toute sa vie par Michael Heizer.
Si j’étais un musée ou une galerie : le musée de la Julia Stoschek foundation à Düsseldorf.
Si j’étais un·e autre artiste (tous domaines confondus): Francis Ford Coppola.
Si j’étais un livre : Demian, de Hermann Hesse.
Si j’étais un film : Quand passent les cigognes, de Mikhaïl Kalatozov.
Si j’étais un morceau de musique Acid Eiffel, de Choice.
Si j’étais un photo accrochée sur un mur : Gypsy, de August Sander.
Si j’étais une citation : « La liberté de vos rêves ne doit pas céder à la logique de la scène. » Peter Handke.
Si j’étais un sentiment : La mélancolie.
Si j’étais un objet : Un mobile de Calder.
Si j’étais une expo : An Occupation of Loss, exposition de Taryn Simon au Park Avenue Armory de New-York en 2016.
Si j’étais un lieu d’inspiration : Le ciel.
Si j’étais un breuvage : Un verre d’eau.
Si j’étais un héros : Ulysse.
Si j’étais un vêtement : Un smoking Yves Saint Laurent.

CARTES BLANCHES DE NOS INVITÉS

Carte blanche à Brodbeck & de Barbuat : Un journal. La photographie tableau (2005-2010) (mardi 21 novembre 2023)
Carte blanche à Brodbeck & de Barbuat : Un journal. La photographie en mouvement (2010-2015) (mercredi 22 novembre 2023)
Carte blanche à Brodbeck & de Barbuat : Un journal. La photographie et l’abstraction (2015-2020) (jeudi 23 novembre 2023)
Carte blanche à Brodbeck & de Barbuat : Un journal. La photographie et la technologie (2020-2023) (vendredi 24 novembre 2023)

INFORMATIONS PRATIQUES

mer08nov(nov 8)11 h 00 minven22déc(déc 22)19 h 00 minBRODBECK & DE BARBUATUne histoire parallèleGalerie Papillon, 13 rue Chapon - 75003 Paris

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    News

    L’heure est à la censure !

    Dans notre édition de mercredi dernier, nous vous annoncions la dégradation d’une exposition en plein air du collectif item dans le cadre ...

    En voir plus dans L'Invité·e