Actu Art ContemporainOtherSide

Pari gagné pour Odile Redolfi à l’origine de la 1ère édition de Camera Camera !

Temps de lecture estimé : 3mins

Odile Redolfi, directrice de l’hôtel Windsor et fondatrice de OVNI festival a su bien s’entourer pour cette 1ère édition de Camera Camera en proposant à Sandra Hegedüs de marrainer (écriture inclusive of course !) l’évènement (lire notre interview du 22.11) et à Haily Grenet, d’en être la directrice artistique. Autant d’approches et d’horizons complémentaires guidés par une belle exigence.

Dans une ambiance intime et chaleureuse l’hôtel Windsor qui a inventé le concept des chambres d’artistes, s’est entièrement métamorphosé ce week-end autour de la vidéo élargie. Le lobby, le jardin, les chambres, salles de bain, aucun lieu n’est resté inactivé ! Le public d’amateurs et de collectionneurs pointus, à la fois local, régional et parisien a pu déambuler, échanger, rebondir, tandis que le jury peaufinait ses choix.
Des propositions de qualité dans un climat authentique, loin des formats habituels, agrémentées d’un programme d’évènements en résonance.

Ce pari audacieux a récompensé à travers le Prix Ben et le Prix Camera Camera, parmi les 22 galeries participantes, les jeunes galeries :

-Double V (Marseille), prix Camera Camera pour la meilleure installation en chambre. L’artiste Alexandre Benjamin Navet (né en 1986, diplômé de l’ENSCI) a su “surprendre le jury” et conçu une œuvre d’art total entre peinture, sculpture et vidéo, puisant dans l’identité de Nice et la french riviera. Nicolas Veidig-Faradel, le directeur de la galerie lui a donné entièrement carte blanche, accompagné d’Emmanuelle Oddo, commissaire (relire mon interview du 24 novembre).
L’artiste a déjà été remarqué dans la région cette année obtenant le Grand Prix du Jury Design Parade Hyères/Toulon.

Un-Spaced (Paris), prix Ben pour la meilleure vidéo remarquée par cet artiste incontournable de la scène niçoise, en faveur de Rémi Groussin (né en 1987 à Lille, diplômé ISDAT, Toulouse, sélectionné par le Salon de Montrouge 2017) et son œuvre “The End” qui rejoue la nature morte dans l’histoire de l’art avec cet “état de latence” comme il le décrit lui-même entre fiction et réalité. Des télescopages aux confins de la performance, la sculpture, la science fiction et le cinéma (voir ma vidéo d’Hugues Albes-Nicoux, directeur de la galerie au Windsor).

Moviementa/Camera Camera : retour en images ! à partir de mon reportage vidéo Twitter/Instagram.

Prochains interviews à venir : Marianne Romeo, la fondatrice de Movimenta, Mathilde Roman, commissaire Movimenta, Hélène Guenin, directrice du Mamac et Jean-François Simon, directeur de la Villa Arson, deux institutions de taille partenaires de Movimenta/Camera Camera.

INFOS PRATIQUES :
CAMERA CAMERA 1ère édition
Hôtel Windsor
11 rue Dalpozzo
06000 Nice
dans le cadre de Movimenta
http://movimenta-camera.ovni.space/

Marie-Elisabeth De La Fresnaye
Après une formation en littérature et histoire de l'art, Marie de la Fresnaye intègre le marché de l'art à Drouot et se lance dans l'événementiel. En parallèle à plusieurs années en entreprise dans le domaine de la communication éditoriale, elle créé son blog pour partager au plus grand nombre sa passion et expertise du monde de l'art contemporain et participe au lancement du magazine Artaïssime.

You may also like

En voir plus dans Actu Art Contemporain