Temps de lecture : 55 secondes

Généralement, ses expositions ne font pas long feu… En 2013 à Paris, en 2015 à Toulouse et aujourd’hui à Metz, toutes ses expositions subissent le même sort de vandalisme ! Olivier Ciappa est un photographe français de 39 ans, il est engagé dans le combat contre l’homophobie, il a notamment réalisé deux séries de portraits photographiques : « Les Couples imaginaires » et « Les Couples de la République ».

Dans le premier travail, il met en scène des célébrités dans des moments d’intimités imaginés : l’intention du photographe est d’adoucir la vision de l’homosexualité par le plus grand nombre en saisissant des icônes populaires du cinéma ou de la chanson… Dans le second travail il photographie de vrais couples, venus de tous horizons, tous genres et cultures confondus. Une ode à la liberté d’aimer en somme… Et c’est là tout le paradoxe, souhaitant ouvrir les esprits, Olivier Ciappa s’attire les foudres des esprits les plus étroits. Il faut rarement plusieurs jours pour que le photographe voit les tirages de ses expositions tagués, déchirés ou arrachés… Des actes d’une profonde violence qui sont condamnés par la Ligue des droits de l’homme qui a décidé de porter plainte.

Les derniers actes de vandalisme ont eu lieu à Metz, à trois reprises. Après des premiers tags début juin (« Non » écrit en rouge sur certaines photographies), les bâches installées en extérieur ont été arrachées et déchirées dans la nuit de 27 au 28 juin dernier. Ces actes sont signés par Action Française, mouvement politique nationaliste et royaliste d’extrême droite.

https://www.ldh-france.org/lobservatoire-de-la-liberte-de-creation-denonce-les-degradations-homophobes-des-photographies-dolivier-ciappa-la-ldh-va-porter-plainte/

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X