Temps de lecture : 2 minutes et 38 secondes

Pour sa seconde carte blanche, notre invitée de la semaine Chantal Nedjib, reste sous le signe de l’Eloge de la lenteur. Après le festival de Vendôme publié hier, direction Arles pour nous parler de la 50ème édition des Rencontres de la Photographie. Elle nous confie ici une sélection des jeunes artistes à suivre !

À Arles, essayons de mettre en pratique le conseil du Festival de Vendôme, qui fait l’éloge de la lenteur. 

Adopter un pas tranquille pour déguster les 51 expositions proposées pour les 50 ans du Festival et si ce n’est pas possible, il faudra faire des choix drastiques.

Et si nous faisions un pas de côté en allant vers Ground control voir les photographes “émergents” proposés au Prix Découverte Louis Roederer, au cloître Saint Trophime, découvrir Quand les nuages parleront, l’exposition du lauréat de la Résidence BMW, et les lauréats du Prix Swiss Life à 4 mains en concert dans la cour de Myop et en projection pendant la Nuit de l’année ? 

Lauréat 2018 de la Résidence BMW, l’artiste plasticien Emeric Lhuisset interroge les limites de la photographie. Son sujet porte sur la disparition de lieux et de populations dans des zones de conflit millénaires. ”Quand les nuages parleront » brise le tabou de la censure pour la contourner et trouver des modes de représentation permettant de montrer ce que l’on ne peut pas montrer, via des métaphores. Son projet est conçu comme une retranscription artistique d’analyses géopolitiques. Ces images et un film sont montrées au Cloître Saint Trophime . 

Côté photographie et musique, Ruppert Pupkin et Oan Kim, lauréats du Prix Swiss Life à 4 mains, seront visibles pendant la semaine professionnelle.
Ils donneront un
Concert / Performance/Vidéo jeudi 4 juillet à 20h à la galerie MYOP au 5 rue du Cloître à Arles. « Digital After Love. Que restera-t-il de nos amours ? », l’œuvre lauréate de la 3ème édition du Prix sera également projetée pendant la Nuit de l’année vendredi 5 juilllet. Les travaux d’Oan Kim seront visibles galerie Myop.

Et pour ceux qui voudraient postuler au Prix, les représentants de la Fondation Swiss Life sous forme d’Open Café les mercredi 3 et jeudi 4 juillet 2019 de 10h30 à 12h30, vous attendent à la galerie MYOP au 5 rue du Cloître à Arles. https://prixswisslifea4mains.optimytool.com/fr/

C’est une occasion unique aussi pour le public et les professionnels de découvrir ou re découvrir des talents inédits, ou encore peu vus, proposés par les Rencontres au Prix Découverte Louis Roederer. 

Parmi les talents repérés et défendus par les galeries, 10 photographes sont choisis par les Rencontres et exposés. Un jury désignera l’un d’eux, pour une acquisition par les Rencontres à hauteur de 15 000€. Le public en choisira également pendant l’été  pour une autre acquisition d’un montant de 5 000€.

Qui de ces artistes verra ses images intégrer la collection des Rencontres? 

Mathé Bartha, avec sa série Kontakt révèle une version loisirs des armes à feu, une découverte visuelle du camp d’été organisé autour de la thématique militaire par l’ONG hongroise « École de la Défense » pour des enfants âgés de 10 à 18 ans. 

Steeve Bauras, interpelle le spectateur sur l’infinie variabilité de nos perceptions dans l’installation White Dreams Extended.

David de Beyter, The Skeptics, Relics of Technological Goddess autour d’une volonté utopique de rendre factice le mythe moderne des ovnis.

Stacy Kranitz, une réflexion sur la manière dont la photographie peut démystifier les stéréotypes, représenter la culture, résumer l’expérience, interpréter la mémoire et l’histoire.

JJ Levine et son travail de portraits sur ses proches de la communauté LGTB. 

Laure Tiberghien capte les transformations du visible pour nous aider à percevoir et comprendre le mouvement et les altérations. 

Alys Tomlinson qui a parcouru les lieux de pèlerinage en Europe, photographiant pèlerins, paysages et objets, ainsi que les marques laissées dans ces sites sacrés propose la série Les fidèles.  

Shinji Nagabe et sa République des Bananes, plongeon dans une  république fictive et sa fantaisie tropicale acide.

Meryl McMaster  pour se reconnecter à ses ancêtres par une relation aux paysages et pour apprendre le monde.

Hanako Murakami une dimension tangible aux sources des écrits et matériaux de Niépce et Daguerre.

Allez les voir à Ground control et votez pour l’un d’eux ! 

Et si vous ne passez pas par Arles cet été, vous entendrez certainement parler de l’un ou l’autre d’entre eux très bientôt.  

INFORMATIONS PRATIQUES

lun01jul10 h 00 mindim22sep(sep 22)19 h 00 minLes Rencontres de la Photographie Arles 2019Les Rencontres d'Arles, 32, rue du Docteur Fanton 13200 ArlesType d'événement:Festival,Photographie

lun01jul0 h 00 minven01nov0 h 00 minAppel à candidatures du Prix Swiss Life à 4 mains 2020-2021 Organisateur: Prix Swiss Life à 4 mains Type d'événement:PhotographieType d'événement 2:Prix

X
X