Temps de lecture : 43 secondes

Pour sa dernière carte blanche, notre invitée de la semaine, Anne Morin revient sur l’exposition « Dessiner / Découper » présentée au printemps dernier au Musée Rodin de Paris. Si Rodin reste aux yeux du public un sculpteur, ses dessins sont « la clé de mon œuvre », pour reprendre ses termes…

J’ai vu une exposition à couper le souffle au Musée Rodin, des dessins découpés du Grand Maître sculpteur. Une exposition dont la commissaire, Sophie Biass-Fabiani contemple tous les aspects de ses dessins découpés, déjà prémisse de l’objet en 3 dimensions.
J’ai trouvé cette exposition brillante, bien construite, généreuse, qui nous dit bien le monde foisonnant et toujours en gestation de ce « Grand Maître » comme l’appelait Rilke, Rilke lui-même qui a contribué à ce que le Musée Rodin existe.
D’ailleurs, petite anecdote géographique, lorsque Rilke venait à Paris, vers 1909 – 1910 et n’allait pas loger chez Rodin, il arrivait parfois qu’il aille dans un hôtel de la Rue Campagne Première, dans le 14ème, là où, dans d’autres temps, Rimbaud avait habité, Man Ray avait son studio, où Eugène Atget aussi habitait au numéro 17. Une rue pleine d’histoires…

http://musee-rodin.fr/fr/exposition/rodin-dessiner-decouper

X
X