2413 Views |  1

Mort de Robert Frank (1924-2019)

Temps de lecture : 1 minute et 0 secondes

Le photographe américain d’origine suisse Robert Frank est décédé hier à l’âge de 94 ans. Il est celui qui aura donné un nouveau visage des Américains, avec son célèbre ouvrage éponyme, réédité l’an passé par Delpire. Frank comptait parmi les plus importants photographes du XXe siècle…

C’est en 1947, que le photographe suisse Robert Frank s’installe à New York. Au milieu des années 50, il décide de sillonner les Etats-Unis en famille, armé de son appareil photo. Son itinéraire est laissé au hasard des routes et des chemins, c’est ainsi qu’il traverse 30 états et photographie ceux qui croiseront sa route. En 13 mois, il aura réalisé presque 27 000 clichés, loin de l’image du rêve américain, il immortalise une réalité bien plus brute. A son retour, il propose ce reportage pas comme les autres, à la presse. Notamment à Life, qui refusera de le publier. Robert Delpire décide d’éditer l’ouvrage historique en 1958, soit deux ans après le retour du périple de Robert Frank. Le livre sort dans une indifférence la plus totale, il est même jugé triste, pervers, voire subversif… En 1959, « Les Américains » est publié en anglais par Grove Press, mais l’édition rencontre une hostilité profonde et se voit critiquer d’antiaméricanisme. En 1961, sa série tant décriée sera exposée pour la première fois au Art Institute of Chicago, les années 60 participeront à l’évolution des mentalités et l’ouvrage deviendra progressivement un « classique » de la photographie.

Jeudi prochain, la galerie c|o Berlin inaugure l’exposition « Unseen » consacré au travail à Robert Frank. Elle sera visible jusqu’au 30 novembre 2019.
https://www.co-berlin.org/robert-frank

A LIRE :
Les Américains de Robert Frank réédité chez Delpire