2217 Views |  4

Fannie Escoulen, commissaire d’exposition, est notre invitée de la semaine

Temps de lecture : 2 minutes et 8 secondes

Cette semaine nous accueillons, Fannie Escoulen, commissaire d’exposition indépendante, nommée conseillère artistiques de la 25ème édition du Prix HSBC pour la Photographie dont les lauréat.es sont dévoilé.es demain soir à 20h. Jusqu’à vendredi, elle partagera avec nous une sélection de photographes coups de cœur…

La photographie est une passion, une vocation. Je la découvre très tôt, dès mon adolescence. Très jeune, je décide de m’y consacrer et d’en faire mon métier, en étudiant à l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles dont je sors diplômée en 2000. Je ne serai pas photographe mais je mettrai mon œil et mon amour du médium au service des autres.

Mon parcours m’emmène du Centre Méditerranéen de la Photographie à Bastia où je fais mes classes, au monde des agences photographiques (Métis, Magnum Photos), où j’accompagne les photographes dans leurs projets personnels. La rencontre avec Diane Dufour à l’agence Magnum m’entraine dans l’aventure folle de la création du BAL, et me permet non seulement de réaliser l’expérience de la création d’un nouveau lieu (ouvert en 2010), mais aussi de déployer une programmation exigeante autour de l’image contemporaine et des projets d’expositions ambitieux, comme l’exposition Anticorps d’Antoine d’Agata (2013) dont je suis commissaire avec Bernard Marcadé.

En 2014, je prends le risque de travailler à mon compte et développe un grand nombre de projets d’exposition et de livres, en France et à l’étranger. Je pilote également des Prix pour la photographie (Prix Levallois, Ooshot Award) et mène des missions de conseil et de programmation pour différents acteurs institutionnels et privés (Ministère de la Culture, CNAP, Paris Photo, Olympus, galeries…).

Conseillère artistique du Prix HSBC pour la photographie en 2020, je serais commissaire d’une grande exposition dédiée à l’artiste Laurence Aëgerter au Petit Palais à Paris. Je continue par ailleurs à suivre le travail de nombreux photographes, et tente de les accompagner du mieux que je peux dans leurs projets.

https://www.fannieescoulen.com

Portrait chinois de Fannie Escoulen

Si j’étais une œuvre d’art : L’homme qui marche, d’Alberto Giacometti
Si j’étais un musée ou une galerie : Le Louisiana Museum, au nord de Copenhague
Si j’étais un artiste : Richard Serra
Si j’étais un livre : Villa Amalia, de Pascal Quignard
Si j’étais un film : Bright star, de Jane Campion
Si j’étais un morceau de musique : Familiär de Agnès Obel
Si j’étais une photo accrochée sur un mur : Toutes les images d’Antoine d’Agata (ou presque)
Si j’étais une citation : « Pour connaître les réponses, il faut vivre les questions ». Rainer-Maria Rilke
Si j’étais un sentiment : Le sentiment d’être en vie
Si j’étais un objet :  Une photo anonyme que j’offre à ceux que j’aime
Si j’étais une expo : Une exposition fondatrice et que j’aurai aimé voir : « Quand les attitudes deviennent forme » du grand Harald Szeemann (1969)
Si j’étais un lieu d’inspiration : Le Cap Corse
Si j’étais un breuvage : Selon les heures, thé vert ou vin du domaine de la Mongestine
Si j’étais une héroïne: Mary Poppins
Si j’étais un vêtement : Une robe rouge

Retrouvez les cartes blanches de notre invitée

Carte blanche à Fannie Escoulen : Jon Cazenave (le mardi 25 février 2020)
Carte blanche à Fannie Escoulen : Pauline Fargue (le mercredi 26 février 2020)
Carte blanche à Fannie Escoulen : Charlotte Mano (le jeudi 27 février 2020)
Carte blanche à Fannie Escoulen : Louise Honée (le vendredi 28 février 2020)

A LIRE :
Fannie Escoulen, conseillère artistique du Prix HSBC 2020
Les nominés 2020 pour le Prix HSBC pour la Photographie