EvénementsPhoto

L’Exposition Bobines Neuves au Musée Photo de Vevey

Temps de lecture estimé : 4mins

Curieusement, la photographie argentique devenue une niche, renaitrait actuellement. De nombreux jeunes que je rencontre ici ou là recherchent un ancien appareil mécanique argentique d’occasion. Certains ont envie de s’initier à une technologie qu’ils ne connaissent pas: la magie de l’image latente! Serait-ce alors encore une nouvelle “tendance” celle d’un certain retour aux sources, à un monde de la chimie, à une activité du siècle dernier, celle d’avant le grand virage de l’an 2000 qui propulsa le numérique. Va savoir? Pas sûr…

Jean-Claude Péclet, 70 printemps n’a lui ni découvert, ni n’est revenu à la photo argentique. Il la pratiquait déjà dès son adolescence, me confiant que depuis l’âge de 10 ans, il photographiait déjà avec un Kodak box, qu’en 1965 à 14 ans, il développait et tirait ses images à la cave, dans un petit labo de fortune.
Plus d’un demi siècle plus tard, après avoir vécu une longue carrière de reporter journaliste professionnel en Suisse, riche de très nombreux reportages et de rencontres pour 24 HEURES, l’HEBDO… etc Jean-Claude Péclet, continue donc de charger des pellicules de 12 poses dans un appareil de renommée mondiale, un Rolleiflex de 1938 au format 6X6, négatifs carrés en noir et blanc. Il prend des images comme cela ne se fait presque plus.

Publication pour le grand public.

Ce sont au total 56 photos, exclusivement des portraits de jeunes en grand formats, qui sont exposés jusqu’au 23 aout 2020 au Musée suisse de l’appareil photographique à Vevey. 48 tirages en format 23X23 tirés par l’auteur lui-même sur un beau papier barytés Ilford Multigrade art 300 g, images présentées sous cadre avec passe-partout, d’autres sur Multigrade IV RC. Enfin 8 négatifs scannés, tirés en format 55X55 cette fois-ci sur une imprimante à jet d’encre et sur papier Canson 340 g Infinity Baryta.
La démarche photographique du reporter suisse est originale. Le photographe a saisi depuis 2017 des regards de la jeunesse uniquement. Visages captés dans quatre domaines différents de leur vie, avec comme fil rouge la passion pour quelque chose!. A savoir:
La jeunesse paysanne dans le Canton de Vaud, jeunes engagés dans des chantiers ruraux. Aux antipodes, des jeunes “gamers” passionnés par les jeux vidéos. Autres expressions, celles de jeunes activistes du climat rencontrés à Berne dans des manifestations pour la défense de notre planète, enfin d’autres jeunes cette fois-ci sportifs confirmés, photographiés en janvier dernier à Lausanne lors des J.O. de la jeunesse.
Au cours de ce long périple de rencontres multiples avec ces jeunesses, Jean-Claude Péclet a remarqué que la génération numérique était intriguée par son attitude de photographe argentique “baissant la tête” pour regarder, cadrer puis déclencher, ici pas de long téléobjectif scrutateur. De la discrétion.
La curiosité de la génération Z va du coup engendrer un réel désir de communication humaine.
Ce sera un échange de questions et de réponses avec le jeune curieux apprivoisé par le photographe. Comme quoi, une certaine attirance pour la différence ou l’inconnu faciliterait parfois un échange de regard et de paroles?. Ici grâce à une manière de pratiquer une autre forme de photographie, en utilisant un certain type d’appareil pour un meilleur relationnel, un Rolleiflex, aurait donc selon le reporter, permis dans cette façon d’opérer, de retrouver une certaine fraicheur dans le contact. Gageons qu’il faut alors continuer à oeuvrer dans ce sens.
Ce travail aura donc séduit Luc Debraine, Directeur du Musée suisse de l’appareil photographique à Vevey, souhaitons qu’il puisse maintenant séduire également les futurs jeunes visiteurs de cette exposition en noir et blanc. La photographie argentique existe encore et des jeunes l’ont rencontrée…

Clin d’oeil au “Rollei”!

Cette exposition à lieu 100 ans presque jour pour jour, après la création le 1 février 1920 de la société Franke & Heidecke à la Viewegstrasse 32 à Brunswick (Basse-Saxe) par Paul Franke et Reinhold Heidecke, société qui fabriqua ce fameux appareil Rolleiflex.
L’exposition est complétée comme il se doit ici par une histoire du Rolleiflex.

INFORMATIONS PRATIQUES

jeu13fev(fev 13)10 h 00 mindim23aou(aou 23)18 h 00 minBobines neuvesJean-Claude PécletMusée suisse de l’appareil photographique, Grande Place 99 1800 VeveyType d'événement:Exposition,Photographie

Jacques Revon
Jacques Revon est photographe, journaliste d'investigation et grand reporter français. Reportages humanitaires, conflits divers, rallyes aériens, sujets économiques et sociaux, médicaux et scientifiques, échanges culturels, tournés dans de nombreux pays… Il réalise de nombreux reportages pour France 3 dans le domaine du jazz, et en photographie pour Culture Jazz et Media Music, il couvre de nombreux festivals.

You may also like

En voir plus dans Evénements