Temps de lecture : 2 minutes et 28 secondes

Cette semaine, nous partageons avec vous la série photographique intime de Chantal de Knyff, réalisée dans le cadre des masterclass Oeildeep sous l’égide de Audrey Hoareau, Denis Dailleux et Jean-Christian Bourcart. La photographie, Chantal de Knyff l’a rencontre tardivement, à l’âge de 60 ans à travers un chemin semé d’embuches…

Invisible violence dévastatrice d’avenir.
Dans un laps de temps très court, une ruine financière annihile les tentatives de reconstruction de ma vie affective malmenée…. Le passé gluant me rattrape.
Je suis blessée, trahie, dépouillée. Parallèlement le Coronavirus de 2020 nous assène une représentation débilitante des séniors : me voici aussi devenue « une vieille femme à risque ».
Cercueil mon ami, tu m’attends avec impatience. Plus d’habit de lumière, plus de rires enfantins, plus de séductions féminines, plus de chaleurs sur le corps en pleine lumière, plus de prise de risques.
Mon confinement sera la forêt qui entoure cet habitacle fuit depuis plusieurs années et que j’ai dû réintégrer.

Mon corps épuisé dans la perdition de la vie sera mon sujet. La nudité le reflet de mon âme.
Seule, noyée dans la représentation du temps qui passe, je m’acharne à me fondre dans la nature pour y engloutir ma peur et laisser mon regard se poser sur ces portraits devenus ma seule certitude de vie.

Chantal
67 ans.

Débute la photo à 60 ans en 2012, vieux rêve d’adolescente. Peu douée pour être autodidacte, prend des cours particuliers pour la technique et participe à de nombreux workshop.
Une vie bousculée entraîne des périodes sans photos. En août 2018, participe à un workshop en Arles avec Denis Dailleux sur le portrait. Total échec, un bide absolu.
La décision d’abandonner définitivement refait surface, comme il y a trois ans.
Denis Dailleux lui parle d’une masterclass sur six mois accompagné par des professionnels, photographes et commissaire d’exposition.
Cette formation est proposée par Oeildeep. La décision est prise, ou ce stage ouvre vraiment sur un travail ou l’abandon de la photographie en sera la conclusion
Le regard des intervenants utilisant mon contexte personnel de vie m’a obligée à sortir de ma zone de confort. Les commentaires toujours bienveillants mais jamais politiquement corrects ont provoqué le choc qui m’était nécessaire pour cesser de rester à distance de mon propos photographique. Le pari est gagné. L’impulsion transmise est à garder en mémoire pour continuer à travailler.
Merci à Denis Dailleux pour la force tranquille de ses critiques, à Jean-Christian Boucart pour l’audace et le courage mis au service d’une déstabilisation positive du regard sur mon travail, à Audrey Hoareau pour la finesse et la clarté de ses analyses doublées de l’intuition de ce que pourrait devenir un sujet, et enfin au soutien chaleureux de Sonia Seraidarian pour Oeildeep et de son organisation de nos rencontres, même pendant le confinement.

Vous souhaitez participer aux prochaines masterclass ? La prochaine sera dirigée par Laura Serani, Jean-Christian Bourcart et Stefano De Luigi et aura lieu du 9 janvier au 13 juin 2021.

  • 6 mois d’accompagnement artistique et technique adapté à vos objectifs et votre parcours
  • 3 professionnels s’impliquent et vous guident dans la construction de votre projet photographique de la conception à la finalisation : prise de vue, editing, post-production, mise en forme pour exposition, publication, projection
  • Alternance de week-ends en groupe à Paris et d’un suivi individuel par skype
  • Restitution de fin de masterclass: projection aux Nuits de la Roquette lors de la semaine d’ouverture des Rencontres de la photographique d’Arles, parution dans le livret annuel Oeildeep, publication de chaque portfolio sur le site de notre partenaire 9 Lives Magazine.

https://oeildeep.com/masterclass


Vous êtes photographes et vous souhaitez donner de la visibilité et de la résonance à votre travail ? Notre rubrique Portfolio vous est consacrée !

Comment participer ?
Pour soumettre votre travail à la rédaction, il vous suffit d’envoyer à info@9lives-magazine.com

• Une série composée de 10 à 20 images. Vos fichiers doivent être en 72DPI au format JPG avec une taille en pixels entre 900 et 1200 pixels dans la plus grande partie de l’image ;
• Des légendes (si il y a) ;
• Un texte de présentation de votre série (pas de format maximum ou minimum) ;
• Une courte biographie avec les coordonnées que vous souhaitez rendre public (site web, email, réseaux sociaux…)

X
X