L'Invité.e

Carte blanche à Emmanuelle de l’Ecotais : Appel aux femmes photographes “Postulez à l’Académie !”

Temps de lecture estimé : 3mins

C’est un appel aux femmes photographes qu’a choisi de lancer notre invitée de la semaine – la directrice de Photo Days – Emmanuelle de l’Ecotais. Sous la Coupole de l’Institut de l’Académie des Beaux-Arts, les femmes sont encore trop peu présentes. Aujourd’hui, seules 8 femmes sont académiciennes sur les 63 fauteuils. Les 4 consacrés à la photographies se conjuguent également au masculin pluriel. Avec le décès de Bruno Barbey ce quatrième siège pourrait bien être synonyme de renouveau. C’est ainsi qu’Emmanuelle de l’Ecotais invite les femmes photographes à postuler !

Le décès de Bruno Barbey survenu en novembre 2020 laisse un vide dans le monde de la photographie et sous la Coupole de l’Institut. Que l’on me pardonne pour cet indécent appel à candidature qui arrive un peu trop tôt, puisque la bienséance veut que l’on attende un délai de quelques mois, mais cette carte blanche m’est offerte maintenant…

Même s’il est désormais convenu de promouvoir (encore !) la cause des femmes, il faut bien avouer que le constat est désolant : sur les 63 fauteuils de l’Académie des Beaux-Arts (dont 4 sont réservés à la photographie), seulement 8 sont occupés par des académiciennes, toutes catégories confondues, et aucune n’est architecte, ni photographe… Alors, au risque de relancer un débat « tarte à la crème » et de paraître trop « politically correct », je lance un appel à toutes les femmes photographes : PRESENTEZ-VOUS à L’ACADEMIE !

Car une photographe à l’Académie, c’est évidemment possible. Il faut d’ailleurs souligner que l’année 2020 a vu l’élection de Catherine Meurisse (née en 1980) à l’Académie de peinture : elle est aussi le premier dessinateur de bande dessinée à être nommé membre de l’Institut.

Donc le problème n’est plus, aujourd’hui, d’élire une femme : le problème vient des femmes elles-mêmes, qui ne se mettent pas en avant. La loi sur la parité a d’ailleurs été pensée pour compenser ce terrible fait avéré. Même si la parité n’est pas de mise à l’Académie, toutes les femmes peuvent et doivent se présenter… Car, peu de gens le savent, il ne s’agit pas d’une cooptation pure et simple. Ce ne sont pas les Académiciens qui choisissent les candidats. Toutes les candidatures sont examinées avec beaucoup de soin par nos académiciens.

Alors, femmes photographes, stop à l’auto-censure ! Postulez !

Et c’est parce que vous serez nombreuses que l’on pourra dire, tout naturellement, que c’est une photographe -plus qu’une femme- qui entre sous Coupole.

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/de-la-candidature-la-reception

Les visuels présentés sont issus de l’exposition “Borders of Nothingness – On the Mend” de Margaret Lansink présentée à la Galerie XII, dans le cadre de Photo Days.

jeu21jan(jan 21)14 h 00 minjeu15avr(avr 15)19 h 00 min(Re)connexions humainesMargaret LansinkGalerie XII, 14 rue des Jardins Saint-Paul 75004 ParisType d'événement:Exposition,Photographie

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e