Temps de lecture estimé : 3mins

Pour la troisième année consécutive, l’association HiP – Histoires Photographiques, a décerné les Prix HiP du livre de photographie francophone. Au total, ce sont douze ouvrages lauréats qui sont récompensés dans une catégorie spécifique et des dizaines de livres finalistes qui ont été remarqués par un jury de professionnel de la photographie. À la tête de cette initiative visant à mettre en valeur l’édition photo, Gérald Vidamment, que nous accueillons cette semaine en invité et qui fera vibrer 9 Lives au rythme du livres photo jusqu’à vendredi. En attendant, retrouvez ici le palmarès de l’édition 2021.

À la clé de ce prix singulier, nulle dotation financière ou d’aide à la production, l’association HiP – Histoires Photographiques offre un rayonnement des ouvrages primés à travers plusieurs événements et axes de communication durant une année entière. Au programme ce sont des rencontres, des signatures de livres et mêmes des expositions de livres ouverts pour une expérience inédite !

Pour cette troisième édition, le Livre de l’année récompense “Reaching for Dawn” d’Elliott Verdier, publié chez Dunes éditions. Un travail que nous avons pu découvrir à l’occasion de la dernière édition du festival Circulation(s), alors que les portes du CENTQUATRE restaient désespérément closes…

Et cette année, le Prix HiP de l’Éditeur de l’année a été remis à Revelatœr, toute jeune maison d’édition représentée par Charlotte Vannier et Didier Bizet. Ils ont présenté trois ouvrages pour le Prix 2021 : Franco & moi de Patrick Cockpit (finaliste), Grâce à elle de Didier Bizet (finaliste) et 25 boulevard Beaumarchais de Carole Bellaïche. Les deux autres éditeurs finalistes étaient les Éditions 77 et Les Éditions de Juillet.

Parmi le palmarès, nous retrouvons trois ouvrages que nous avons chroniqué dans nos colonnes cette année et que nous avons particulièrement apprécié, il s’agit d’Une histoire mondiale des femmes photographes, de Luce Lebart et Marie Robert aux éditions Textuel, dans la catégorie “Histoire de la photographie”, Les crimes passionnels n’existent pas, d’Arianna Sanesi publié aux éditions d’une rive à l’autre, dans la catégorie “Société” et “Monica” d’Yves Trémorin aux éditions lamaindonne dans la catégorie “Monographie artistique”.
Le Bec en l’air qui vient de publier “Oraison sauvage” de Jean-François Spricigo se voit remettre le Prix HiP 2021 dans la catégorie “Animalier”, tandis que Serge Najjar reçoit le Prix du Premier livre, avec “Beirut” sorti aux éditions deKahl.

Enfin, Antoine Lecharny remporte le Prix de l’auto-édition avec “Ano Meria“, Jacqueline, de Jules Ober et Pierre-Jacques Ober au Seuil est lauréat du Prix catégorie Jeunesse. S’élever au milieu des ruines, danser entre les balles de Maryam Ashrafi (Hemeria), “Charbon blanc” de Téo Becher (Le Bec en l’air) et “Side Walk” de Frank Horvat (Atelier EXB) remportent respectivement le Prix dans les catégories “Reportage & Histoire”, “Nature et environnement” et “Cultures & Voyage”.

Le jury était composé de :
CHLOÉ LAFOREST • Directrice artistique indépendante • Iconographe ( +)
JEAN-JACQUES FARRÉ • Fondateur de la revue Like • Directeur artistique Tljc Studio (+)
CAROLINE BÉNICHOU • Responsable de la Galerie VU’ • Autrice et directrice artistique (+)
ADRIAN CLARET • Fondateur de FotoBookMasterClass • Tireur numérique • Photograveur (+)
CAROLLE BÉNITAH • Photographe plasticienne • Lauréate Prix HiP 2020 (+)
MARC PUSSEMIER • Libraire • La Comète (Paris) (+)
GÉRALD VIDAMMENT • Rédacteur en chef Compétence Photo • Directeur des Prix HiP (+)

https://www.prixhip.com/

Photo de couverture : © Elliott Verdier. “Reaching for Dawn”, Livre de l’année HiP 2021

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans News