EvénementsPhoto

Enrique Metinides, l’homme qui a vu trop de choses…

Temps de lecture estimé : 2mins

Avec sa nouvelle exposition, la galerie londonienne Michael Hoppen rend hommage au photographe Enrique Metinides. Pendant plusieurs décennies, il a été le témoins des faits divers de la ville de Mexico : accidents, incendies, suicides, noyades, scènes de crimes… il a tout vu et tout photographié.

La première fois que j’ai vu les photographies d’Enrique Metinides, c’était aux Rencontres d’Arles il y a quelques années… Je m’en souviens car l’exposition “101 tragédies” provoquait des malaises chez certains visiteurs. Ce genre de réactions est plutôt rare dans les expositions – surtout à Arles – mais voilà, les images sont crues et la scénographie montrait une accumulation de unes de presse sur les murs. Difficile à supporter pour les plus sensibles…

C’est à l’âge de 10 ans qu’Enrique Metinides commence à photographier lorsque son père lui offre un appareil Kodak Brownie, peu après il se met à photographier les accidents de voitures qui surviennent dans les rues de son quartier à Mexico City. Enjoué par cette “passion”, il recherche à étendre ses occasions de prise de vue, ainsi il se rend au poste de police, à la morgue et il devient bénévole pour la Croix-Rouge pour suivre les ambulances. Il photographie son premier cadavre à l’age de 20 ans, c’est également la première image qu’il publiera. C’est ainsi que sa carrière commença…

EXPOSITION
The Man Who Saw Too Much
Enrique Metinides
Du 9 février au 24 mars 2017
Michael Hoppen Gallery
3 Jubilee Place
London SW3 3TD
Royaume Uni
http://www.michaelhoppengallery.com
http://www.enriquemetinides.com

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans Evénements