Temps de lecture : 1 minute et 36 secondes

Nous avons tous une relation intime avec les « photos de famille », celles que l’on faisait développer dans un petit laboratoire de quartier pour faire enfin naître les images que la pellicule gardait précieusement des mois durant. Des photos floues, ratées, voilées… mais pas seulement. Ce sont surtout les témoins de nos vies, la concrétisation de nos souvenirs et les traces ethnologique d’une époque. Ces images tombent parfois dans l’oubli, elles sont abandonnées et deviennent orphelines…

Pour palier à ce destin tragique The Anonymous Project est né pour préserver, collecter, numériser et cataloguer les diapositives de la fin des années 1930 jusqu’au début des années 1990. Jusqu’au 4 février prochain, l’espace Beaurepaire vous accueille pour une première exposition « The Anonymous Project », réalisée par l’agence PAM. Souvenez-vous lorsque toute la famille se réunissait devant la toile pour une « soirée diapo »… l’expo vous propose un retour à vos souvenirs ! Lee Shulman et Emmanuelle Halkin, directeurs de ce fonds nous présentent le projet.

« Nous avons créé un fonds inédit de photographie amateur dédié à la diapositive couleur. C’est une ressource inestimable pour les étudiants, les anthropologues, ou toute autre personne souhaitant s’informer sur la manière dont on vivait dans la seconde moitié du xxe siècle, et sur la façon dont ces moments de vie ont été captés au travers de la diapositive.

Éditer ce fonds est la partie la plus exaltante du projet, mais aussi la plus laborieuse. Nous avons déjà reçu et classé près de 400 000 diapositives; notre fonds édité compte aujourd’hui 5 500 images et ne cesse chaque jour de grandir. Ces images sont classées selon des thèmes universels tels que «Me and My Motor», «Together», «Home sweet home»… mais également d’autres plus étonnants tels que «Sweet dreams», « Cake », etc. Les possibilités de thématiques à développer sont illimitées.

Depuis le début des années 1960, époque où la photographie en couleurs s’est démocratisée en occident, jusqu’à la fin des années 1990 avec l’arrivée des appareils photo numériques, l’image en couleur s’est rapidement imposée comme le moyen le plus simple et le plus évident de saisir notre vie quotidienne. Il ne s’agit pas uniquement ici de mariages et de fêtes, d’amis posant les uns avec les autres, ou de portraits de famille, mais de chaque moment de nos existences, de ces instants de vie souvent oubliés, immortalisés par les couleurs vives du Kodachrome. Toutes ces photographies d’amateurs sont le journal kaléidoscopique d’une époque, et leurs imperfections les rendent d’autant plus fascinantes et déconcertantes. »

INFORMATIONS PRATIQUES
The Anonymous Project #1
Du 24 janvier au 4 février 2018
Espace Beaurepaire
28 rue beaurepaire
75010 Paris
Ouvert de 12h à 20h
http://www.anonymous-project.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X