Temps de lecture : 4 minutes et 0 secondes

Le Louvre Abu Dhabi, le musée du quai Branly – Jacques Chirac et l’Agence France – Muséums, inaugurent la première exposition de photographie retraçant la diffusion du médium comme outil de documentation et instrument de découverte et de compréhension du monde et des peuples, à travers une vaste sélection de plus de 250 photographies historiques réalisées entre 1842 et 1896.

Les œuvres exposées proviennent principalement de la collection du musée du quai Branly – Jacques Chirac qui regroupe certaines des premières photographies produites en dehors de l’Europe. Celles-ci sont accompagnées de prêts exceptionnels provenant de la Bibliothèque nationale de France, du Musée national des Arts Asiatiques – Guimet, de l’Établissement public du Musée d’Orsay, de la Société de Géographie et de La Cité de la Céramique – Sèvres et Limoges.

« La photographie est l’un des instruments les plus importants qui ont contribué à la documentation de l’histoire du monde et ses cultures diverses. Afin de mettre en valeur une partie de notre héritage humain, nous présentons l’exposition Ouvrir l’album du monde: Photographies 1842 – 1896 au Louvre Abu Dhabi. Cette exposition est encore un exemple de la richesse le la programmation culturelle à Abu Dhabi. Notre ville offer un mélange des cultures et des arts du monde, faisant de l’émirat une destination culturelle pour tout le monde. En visitant Louvre Abu Dhabi cet été, les visiteurs pourront voyager vers de nouveaux espaces et explorer différentes régions du monde à travers la toute première exposition photographique du musée ». – Son Excellence Mohamed Khalifa Al Mubarak, Président du Département pour la Culture et le Tourisme – Abu Dhabi

La photographie fut inventée en 1839, au moment où plusieurs nations européennes, en quête insatiable de découverte, étendent leurs empires coloniaux en Afrique, en Asie, aux Amériques et au Moyen-Orient. Cette technique a rapidement franchi les frontières de l’Europe et des mers, accompagnant des missions religieuses, expéditions scientifiques, diplomatiques et militaires, ou encore des voyageurs solitaires. À cette époque, la photographie est envisagée comme un substitut pour appréhender des contrées lointaines. Ces images, alors considérées comme autant de reflets fidèles du monde, offrent aujourd’hui un panorama de représentations historiques et parfois dépassées des pays et des peuples étrangers qui illustrent une perspective distinctement européenne, souvent européocentrique.

Bien que la photographie expose le regard de l’artiste, de l’aventurier ou du colonisateur, elle est également un outil d’expression de soi, d’auto-représentation et un instrument créateur de récits. L’exposition souligne aussi l’appropriation locale de différentes pratiques photographiques, notamment par les élites sociales et politiques. Les visiteurs découvriront des œuvres d’éminents photographes, dont Luis Garcia Hevia de la Colombie, les frères Abdullah et Pascal Sébah de la Turquie, Lala Deen Dayal de l’Inde, Marc Ferrez du Brésil, Lai Fong de la Chine, Kassian Cephas de l’Indonésie, Alexandre Michon et Nikolai Charushin de la Russie, Francis Chit de Thaïlande, ainsi que Ichida Sôta et Suzuki Shin’ichi II du Japon.

Manuel Rabaté, Directeur du Louvre Abu Dhabi, a déclaré : « Nous sommes impatients de présenter la toute première exposition de photographie du Louvre Abu Dhabi au sein de notre saison culturelle « Un monde d’échanges ». L’exposition Ouvrir l’album du monde : Photographies 1842 – 1896 explore le rôle de la photographie comme fenêtre sur la vie et l’environnement des peuples et leur partage d’images dans le monde. Véritables pionniers, les premiers photographes jouèrent un rôle clé en rendant visibles et accessibles des cultures alors inconnues, tout comme nos audiences documentent leurs expériences quotidiennes pour les partager avec leur famille, leurs amis et leurs communautés d’internautes ».

L’exposition a également un lien particulier avec le Golfe Persique et présente les premières photographies prises au Moyen-Orient, notamment des vues d’Arabie Saoudite et du Yémen par Auguste Bartholdi, ainsi que le premier cliché de La Mecque de l’égyptien Sadiq Bey.

Seront également visibles des photographies historiques des Philippines, notamment des œuvres de Pedro Picon, créateur d’une des premières photographies sur papier du pays. Un album de la collection du musée du quai Branly – Jacques Chirac comportant une sélection des tous premiers portraits de philippins réalisés en studio en format carte de visite sera présenté.

Considéré comme le meilleur photographe indien de son époque, Lala Deen Dayal sera représenté à travers des vues de Bombay, Hyderabad et un portrait du Maharajah de Orchha datant de 1882. A cette époque, de nombreuses familles dirigeantes s’intéressent à la photographie. Dayal s’impose rapidement comme photographe de choix de la noblesse, en documentant notamment la tournée royale du Prince et de la Princesse de Galles à travers l’Inde en 1875-76.

« L’exposition Ouvrir l’Album du monde : photographies 1842-1896 est née de la volonté de présenter, à Abu Dhabi, certaines des toutes premières images photographiques enregistrées à la surface du globe. Pour relever ce défi, il a fallu décentrer notre regard et mener un important travail de recherche pour retracer les horizons de la naissance de la photographie hors d’Europe et des Etats-Unis. Cette exposition propose ainsi, de façon inédite, une histoire globale de la photographie dont le développement en Amérique du Sud, en Afrique, au Moyen-Orient ou en Asie révèle à la fois des similitudes et des différences passionnantes. L’exposition permet de se plonger dans des images d’une grande beauté, dans des histoires et des parcours étonnants. Elle sera je crois source de surprises pour les visiteurs qui pourront découvrir les premiers témoignages de la cartographie visuelle du monde, mais aussi s’interroger sur les tous débuts de notre fascination et de notre actuelle dépendance aux images photographiques ». – Christine Barthe, responsable de l’Unité patrimoniale des Collections photographiques du musée du quai Branly – Jacques Chirac et commissaire de l’exposition

Pour accompagner l’exposition, le Louvre Abu Dhabi présentera un programme riche d’activités éducatives et culturelles autour du thème de la photographie, comprenant des ateliers, quatre projections de films, une conférence et un ciné-concert intitulé In the Land of the Head Hunters lors du weekend d’inauguration. Dans ce concert unique, l’artiste français Rodolphe Burger livre son interprétation musicale de l’un des plus beaux films muets de tous les temps. Mêlant musique électronique et musique traditionnelle amérindienne, Burger improvise sur ce rare chef-d’œuvre du cinéma datant de 1914. Une version amérindienne de Roméo et Juliette, où l’amour mène à la guerre et au meurtre. Pour réserver vos billets, veuillez consulter notre site www.louvreabudhabi.ae

INFORMATIONS PRATIQUES
Ouvrir l’album du monde – Photographies 1842 – 1896
Du 25 avril au 13 juillet 2019
Louvre Abu Dhabi
L’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 13 ans.
https://www.louvreabudhabi.ae/

X
X