Temps de lecture : 1 minute et 40 secondes

Plateforme d’exploration des territoires non balisés de la création et d’échanges nationaux et internationaux d’acteurs et de lieux, DO DISTURB#5 revient au Palais de Tokyo ! Cette année la programmation élargie regroupe les propositions de Centrale Fies, Triangle France, BAR Project, Gasworks, le Centre Wallonie Bruxelles, le Watermill Center et le Centre National de la Danse.

Do Disturb invite les esprits indisciplinés à performer dans une grande proximité avec le public, sur des scènes éphémères et/ou immersives, ou dans des déambulations joyeuses, pendant 3 jours, du 12 au 14 avril.

Laissez-vous transporter par les chorégraphies affectives de l’artiste norvégienne Ingri Fiksdal qui ouvrira le festival avec Diorama, une performance qui transforme le Palais de Tokyo en un vaste paysage rythmé.

Contemplez les corps sensibles, bouleversant espaces physiques et psychiques, du duo de danse de Matty Davis & Ben Gould.

Découvrez de nouvelles formes de danse à travers les chorégaphies de Jacopo Jenna, qui invente une grammaire abstraite de gestes évoquant tour à tour la danse de rue et la danse classique.

Ou les performances hypnotisantes de Catarina Miranda, dont les danses rappellent des pratiques d’attaque de défense et de dissimulation.
Plongez dans l’installation fururiste de Reza Mirabi, sorte de lounge néo-archéologique mêlant danseurs et choristes, symboles spirituels et codes mainstream.

Laissez-vous happer par les performances drôles et espiègles de l’artiste néerlandais Caz Egelie, qui tourne en dérision le milieu de l’art contemporain dans des installations pop et colorés proches de l’esthétique Bauhaus.

Contemplez les performances de Victoria Sin, icône de la nuit londonienne, qui mène une véritable rébellion contre le genre binaire et interroge les notions de désir, d’identification et de réification.

Admirez les danses de Miles Greenberg, qui explorent la place du corps noir dans l’espace, et les chorégraphies de Mercedes Dassy, qui évoque l’apprentissage du féminisme à l’ère 2.0.
Plongez dans les récits de Hoël Duret, qui content le voyage d’une journaliste échouée sur une plage des Caraïbes qui fait la rencontre d’étranges personnages : un gourou mélomane, un vendeur de cocktails de crevettes, une bande de hippies…

Faites connaissance avec les artistes-performeuses féministes :

Mélanie Bonajo, éco-féministe à l’ère digitale, hyper-elfe et sorcière, remet en question les divisions traditionnelles entre les hommes et
femmes, la nature et la technologie.

Lacey Dorn, actrice et réalisatrice américaine analyse le rôle des blondes au cinéma et nous invite à une réflexion sur les stéréotypes qui hantent les films que nous connaissons si bien. Elle incarne au gré des envies du public, des actrices comme Marylin Monroe ou Catherine Deneuve ou encore Meg Ryan, afin de mettre en lumière les stéréotypes liés à une simple couleur de cheveux

Venez danser au YOYO toute la nuit du samedi 13 avril !

Télécharger le Programme
Acheter votre Pass
Performance, musique, danse, installations, films..

X
X