Temps de lecture : 2 minutes et 50 secondes

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir le travail de Mathieu Chazal, photographe français indépendant. Sa série « Les Chroniques d’Orient » a été récompensée à la Bourse des Amis du Musée Albert-Kahn et est aujourd’hui exposée dans le cadre de la 15ème édition du festival des Promenades Photographiques de Vendôme.

Portrait de Matthieu Chazal

Un territoire vaste et hétérogène: des Balkans au Caucase, de la Turquie à l’Iran, l’Irak, la Syrie. Une investigation au long cours qui se déploie en constellation, sous forme de Chroniques. À travers les multiples voix qui s’expriment d’un pays à l’autre, d’une vallée à une autre, je tente de saisir par fragments la pluralité des hommes, des modes de vie, des paysages.
Dans le chaos de la guerre civile syrienne, l’État islamique étend son pouvoir et crée en 2013 son Califat en Irak et au Levant, dont Raqqa et Mossoul sont les capitales. La tyrannie islamique s’exerce pendant quatre années et contribue à jeter des centaines de milliers de personnes sur les chemins de l’exil. L’Europe et le Moyen-Orient sont alors de nouveau emportés dans une mouvement historique commun. La guerre est déclarée et il nous faut réapprendre des mots tels que carnage, génocide, esclavage, décapitation… ainsi que les noms de peuples, Yézidis ou Assyro-chaldéens, tout droit sortis d’un manuel d’anthropologie.
En ce début de XXI° siècle, le monde moderne, porté par les valeurs occidentales et l’avènement des progrès techno-économiques, promettait l’effacement des frontières, des limites, des normes. Cependant, d’Est en Ouest, les frontières culturelles, géographiques, religieuses semblent se raffermir. Les identités ethniques et religieuses s’exaltent, les frontières deviennent murs ou barbelés, les territoires se redessinent. L’Histoire est en marche, et semble même s’accélérer. La Turquie se rappelle qu’elle fut l’Empire ottoman, l’Iran l’Empire perse et l’État islamique se souvient que la Syrie et l’Irak furent la terre des premiers califats. L’Europe semble muette, le dialogue des cultures inaudible.
En Irak et en Syrie, j’ai photographié des scènes parfois brutales de l’immédiate fin des combats ; en Turquie et dans les Balkans, la crise migratoire. Mais mon récit photographique se construit également loin des grands tumultes et des grandes métropoles : dans des villages et des villes de province, auprès de communautés aux rites et traditions multiples. A travers des scènes de la vie quotidienne, ordinaire, modeste, j’essaie de constituer un récit non univoque dans lequel l’imaginaire peut se déployer.

Je suis photographe français indépendant, diplômé en géographie, philosophie et journalisme. Ces trois disciplines sont des compagnes de route de mes voyages en Europe de l’Est et au Moyen-Orient. Installé à Istanbul il y a une dizaine d’années, j’ai réalisé un travail documentaire sur des tsiganes nomades et sédentaires, de la Thrace à la Mésopotamie.
Depuis plusieurs années, dans une démarche ouverte à l’imprévu, l’errance, le doute, je chemine entre les deux rives du Bosphore lors de voyages au long cours afin de composer et compléter ces Chroniques.
Parallèlement, je réalise un projet documentaire sur les multiples formes que revêt la notion de ruralité en Charente. C’est dans ce territoire, où j’ai en partie grandit, que j’effectue mon travail en chambre noire.

INFORMATIONS PRATIQUES

sam15jui(jui 15)10 h 00 minmer18sep(sep 18)19 h 00 min15ème édition des Promenades PhotographiquesEloge de la Lenteur Organisateur: Association Promenades photographiques Type d'événement:Festival,Photographie

A LIRE
Matthieu Chazal et Patrick Wack, Lauréats 2019 de la Bourse des Amis du Musée Albert-Kahn
Pierre Faure, lauréat de la 1ère Bourse des Amis du Musée Albert-Kahn

X
X