Temps de lecture : 1 minute et 2 secondes

Quoi de mieux pour commencer l’année que de se pencher sur le passé ? Retour au 19ème siècle, près de 180 ans en arrière, à l’aube de la photographie. La paternité de l’invention de la photographie est complexe, car on parle d’un processus qui a nécessité des siècles d’inventions physiques, chimiques et optiques : de l’utilisation de la chambre noire par Aristote dans l’Antiquité (384-322 av. J.-C.), aux premières images fixées par Nicéphore Niépce en passant par le daguerreotype ou encore par l’invention du négatif par notre voisin britannique William Henry Fox Talbot.

C’est de ce dernier, que nous allons nous parler aujourd’hui : Fox Talbot s’est intéressé très tôt à la photographie, il est l’inventeur du négatif qui permettait alors d’obtenir des épreuves positives reproductibles sur papier à partir d’un seul négatif. Malheureusement, il n’aura pas eu le temps de déposer le brevet de son invention avant 1841, se faisant coiffer au poteau par Daguerre dès 1939. Il tentera de faire reconnaître l’antériorité de ses travaux  en vain… Cependant, force est de constater que c’est son invention qui sera la base de la photographie argentique. Le sujet serait donc encore très épineux chez les puristes…

C’est en 1844, que Talbot publie le premier livre illustré de photographies, intitulé Pencil of Nature. Il meurt le  à l’âge de 77 ans.

Si vous êtes, ou si vous prévoyez un séjour vers Bradford en Angleterre, nous vous conseillons de visiter l’une des principales expositions consacrées à l’œuvre de William Henry Fox Talbot et découvrir ainsi l’une des collections mondiales les plus importantes de ce pionnier de la photographie victorienne.

EXPOSITION
Fox Talbot : Dawn of the Photograph
Du 18 novembre 2016 au 8 février 2017
National Media Museum
Bradford,
West Yorkshire, BD1 1NQ
Angleterre
http://www.nationalmediamuseum.org.uk

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X