L'InterviewPhoto

Rencontre avec Audrey Hoareau, directrice artistique de Photo Basel pour une édition 100% digitale

Temps de lecture estimé : 4mins

Presque 3 mois après le début de cette crise sanitaire du covid-19, nous continuons d’ interroger les différents acteurs du monde de la photographie. Aujourd’hui, nous avons rencontré Audrey Hoareau, directrice artistique et commissaire d’exposition indépendante qui a également subit de plein fouet les conséquences des mesures sanitaires. Mais de cette difficulté naissent de nouvelles perspectives et des envies d’audace…

« J’ai été bouleversée, comme tous les professionnel·les de la culture et de l’art. D’un coup, toutes nos perspectives se sont bloquées, avec des difficultés à percevoir l’avenir à long terme. Cela a provoqué beaucoup de questionnements et de remises en questions profondes sur le secteur de la photographie. Je suis dans une réflexion de modifier mes missions et mon métier. Le virtuel est devenu encore plus important que ce qu’il n’était, et ça m’intéresse de me pencher sur la question, mais aussi d’y repérer ses failles et ses faiblesses pour trouver les moyens de construire des projets complémentaires et non des substituts. » A. H.

Depuis l’an passé, Audrey Hoareau assure la direction artistique du festival Circulation(s) consacré à la jeune photographie européenne. Coup dur pour cette 10ème édition anniversaire, puisque les mesures sanitaires annoncées par le gouvernement sont tombées le week-end d’inauguration, entraînant la fermeture immédiate des expositions. Après presque 3 mois, le 104 accueille à nouveau les visiteurs et la manifestation est prolongée jusqu’au 26 juillet prochain. Un soulagement pour toute l’équipe qui a vécu dans le doute durant de longues semaines et la crainte d’une impossible réouverture.
En tant qu’indépendante, Audrey a vu ses perspectives s’assombrir et ses projets paralysés par cette crise sanitaire inédite. Une situation obligeant une remise en question de nos métiers, et plus généralement de tout le secteur culturel et artistique. Le digital est venu répondre aux nombreux besoins d’échanges et de monstrations, et ouvre une voie de réflexion. C’est ainsi que de nombreuses manifestations se sont réinventées dans un format virtuel. C’est d’ailleurs le cas de la foire Photo Basel (tandis qu’Art Basel renonce à son édition 2020) qui devait se dérouler du 17 au 21 juin, mais face à l’impossibilité d’accueillir les galeries internationales, les organisateurs et Audrey, en charge de la direction artistique mettent en place une virtual edition. Convaincue que le numérique ne pourra remplacer le réel, la directrice artistique souhaite exploiter ces outils à des fins complémentaires. Photo Basel aura donc lieu en physique du 15 au 20 septembre. Cette alternative virtuelle donnera lieu à une version curatée plus audacieuse de la foire, complétée d’un programme de conversations. Cette initiative permettra à la fois de s’adresser à un nouveau public et de donner l’opportunité aux galeries d’oser de réelles prises de risques en profitant de cette édition, avec un droit de participation très faible de 120€, pour tenter la nouveauté et l’audace.
Face à cette crise sans précédent, Audrey Hoareau, entame une réflexion sur son métier, mais plus généralement sur l’ensemble du secteur de la photographie : “On assiste à une vraie révolution, reformation et refondation du secteur artistique. Notre milieu de la photo est à revoir. N’y a t-il pas trop d’initiatives, n’est-on pas arrivé à un point de saturation ? Cette expérience nous aura appris que tout peut s’arrêter. Cela pousse donc à relativiser. Je pense qu’il est indispensable pour l’avenir de réenvisager notre façon de travailler et revoir nos méthodes.

L’interview a été réalisée avant l’annonce officielle de la reprise du festival Circulation(s)

INFORMATIONS PRATIQUES
Photo Basel
Virtual edition du 17 au 21 juin 2020
édition physique décalée du 15 au 20 septembre 2020
http://fr.photo-basel.com/
Réouverture du festival Circulation(s) au 104 depuis le 5 juin, et prolongement jusqu’au 26 juillet :

sam14mar(mar 14)14 h 00 mindim09aou(aou 9)19 h 00 minCirculation(s) 2020Festival de la Jeune Photographie Européenne104 – CENTQUATRE Paris, 104 rue d'Aubervilliers 75019 ParisType d'événement:Festival,Photographie

A LIRE :
Régine Hatchonko, présidente de FETART ouvre avec Audrey Hoareau la 10ème édition du festival CIRCULATION(S)
10ème édition du festival CIRCULTATION(S) : Rencontre avec Audrey Hoareau, directrice artistique
Audrey Hoareau, Commissaire The Red Eye, est notre invitée
Le programme de la 10ème édition du festival Circulation(s) consacrée à la jeune photographie européenne dévoilé
Circulation(s) 2019 : Entretien avec François Cheval « Nous sommes des passeurs au service du festival »

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres comptes.

You may also like

En voir plus dans L'Interview