327 Views |  1

Audrey Hoareau, Commissaire The Red Eye, est notre invitée

Temps de lecture : 2 minutes et 8 secondes

The Red Eye est le duo de choc formé par Audrey Hoareau et François Cheval. Ils viennent d’être nommés co-commissaires de la prochaine édition du festival Circulation(s) et ouvrent à la fin de la semaine l’exposition de Stephen Shames « Power To The People – The Black Panthers ». Tout au long de la semaine, Audrey Hoareau, nous emmènera dans son univers…

Après des études supérieures en communication et métiers de l’exposition, Audrey Hoareau débute sa carrière dans les collections du Musée Nicéphore Niépce à Chalon-sur-Saône de 2003 à 2016. Elle mène plusieurs études sur les fonds avant de se concentrer sur les expositions (André Steiner en 2011 ou Henri Dauman en 2013).
Depuis 2016, elle collabore avec l’équipe du festival Lianzhou Foto en Chine et contribue au lancement du Lianzhou Museum of Photography au titre de directeur assistant.
Indépendante depuis 2017, son activité s’articule autour de la mise en place de projets photographiques, de la gestion d’archives pour les photographes, de collaborations avec des galeries ou institutions.
Avec François Cheval, ils fondent et dirigent The Red Eye, une structure porteuse de projets dédiés à la photographie à l’international.
Une itinérance avec Stephen Shames, un événement consacrée à la photographie de mode pour Peter Knapp à Paris ou encore une exposition d’ampleur d’Isabel Muñoz à Madrid font partie de leurs derniers projets.
Dernièrement, ils sont nommés directeur artistique du Festival Circulation(s), qui aura lieu d’avril à juin au Centquatre, Paris.

Portrait chinois d’Audrey Hoareau

Si j’étais une œuvre d’art : Un Mètre Cube d’Infini (1966) de Michaelangelo Pistoletto.
Si j’étais un musée ou une galerie : Istanbul Modern. J’ai le souvenir d’un intense bonheur dans ce lieu.
Si j’étais un(e) artiste : Donald Judd, Carl Andre ou tout autre minimaliste américain
Si j’étais un livre : un récit romanesque qui tient en haleine comme « Les Echelles du Levant » d’Amin Maalouf
Si j’étais un film : « La nuit nous appartient » de James Gray avec Joaquin Phoenix
Si j’étais un morceau de musique : Un mélange improbable comme « History », sorti pour la victoire d’Obama. Jay Z y sample Véronique Sanson.
Si j’étais un photo accrochée sur un mur : le portrait de Lee Miller dans la baignoire d’Hitler le jour de son suicide, par David E. Scherman
Si j’étais une citation : « Life is what happens while you are busy making other plans » John Lennon
Si j’étais un sentiment : l’amour fraternel. Je m’interroge souvent : comment ces liens peuvent-ils être si purs et puissants pour certains et inexistants pour d’autres ?
Si j’étais un objet : une cuillère en bois…
Si j’étais une expo : « Les larmes d’Eros » vue au Musée Thyssen-Bornemisza de Madrid en 2009, une exposition sur la mythologie et l’érotisme
Si j’étais un lieu d’inspiration : L’océan. Indien ou Atlantique, un shot d’énergie inégalable.
Si j’étais un breuvage : Du vin parce que je suis Bourguignonne. Un blanc minéral, du Chablis par exemple.
Si j’étais une héroïne : Une femme déterminée, qui lutte. Une sorte d’hybride d’Angela Davis, de Marie Curie et de Daenerys Targaryen du Typhon
Si j’étais un vêtement : N’importe quelle pièce de chez JNBY, une marque chinoise au design avant gardiste, découverte à Canton.

https://the-red-eye.fr

La Carte blanche de notre invitée :

Carte blanche à Audrey Hoareau : Immersion au coeur des Black Panthers (Mardi 25 septembre 2018)
Carte blanche à Audrey Hoareau : 9ème édition du Festival Circulation(s)  (Mercredi 26 septembre 2018)
> Carte blanche à Audrey Hoareau : Isabel Muñoz, L’Anthropologie des Sentiments  (Jeudi 27 septembre 2018)
Carte blanche à Audrey Hoareau : Le Lianzhou Museum of Photography (Vendredi 28 septembre 2018)

INFORMATIONS PRATIQUES

sam29sep(sep 29)14 h 00 min2019dim06jan(jan 6)19 h 00 minPower to the people - The Black PanthersStephen ShamesMaison Folie Moulins, 47/49 rue d’Arras 59000 LilleType d'événement:Exposition,Photographie