Interview Art ContemporainOtherSide

Art & déconfinement : Aurélie Deplus, Responsable Mécénat Artistique du groupe Société Générale

Temps de lecture estimé : 7mins

Alors que la Société Générale lance un plan de soutien exceptionnel de 2 M€ en faveur de la musique classique en France dans le cadre de son mécénat musical, Aurélie Deplus, responsable mécénat artistique et directrice de la Collection, rappelle les différents axes de solidarité mis en place pendant la crise auprès de nombreuses associations et notamment le collectif d’artistes le Wonder, initiative collective unique en son genre qui fait écho aux valeurs du Groupe. Pendant le confinement, les œuvres de la collection ont été partagées de manière innovante et créative par une série d’ initiatives en ligne.

Comment se porte le mécénat en temps de crise, n’est-il pas l’un des premiers menacé  ?

Nous avons vu beaucoup d’initiatives solidaires se développer que ce soit par les grandes ou les plus petites entreprises ainsi qu’une mobilisation forte de la population.

A notre niveau le Groupe a lancé un Programme de Solidarité Mondiale, qui s’inscrit dans sa démarche globale d’engagement et qui regroupe plusieurs initiatives :

– à travers sa Fondation d’entreprise Société générale, aussi pleinement mobilisé dans sa mission de soutien aux associations partenaires, un appui particulier pour celles qui œuvrent dans l’urgence, notamment pour l’hébergement, l’aide alimentaire et la sécurité sanitaire des plus démunis. Des dons exceptionnels de plus de 1,5 millions ont ainsi été versés ou vont l’être prochainement aux Apprentis d’Auteuil, Emmaüs Défi, Aurore, SAMU Social, Restos du Cœur, Emmaüs Solidarité ainsi qu’à SOS Villages d’Enfants et enfin à l’alliance « Tous unis contre le virus », portée par la Fondation de France, l’AP-HP et l’Institut Pasteur pour aider les soignants, les chercheurs et les personnes les plus vulnérables.

– dans les pays où nous sommes présents, des actions de soutien ont été mises en œuvre notamment en Chine, en Roumanie, en Italie, aux Etats-Unis, en Espagne… Partout, nos équipes ont réagi rapidement, montrant notre capacité à nous mobiliser localement (sous forme de dons de plus de 300 000 masques, de dons financiers, de prêts de voitures pour les personnels de santé…) pour soutenir les efforts des acteurs publics et des associations pour lutter contre l’épidémie.

– un dispositif spécifique de soutien dédié à l’Afrique avec la signature de la première étape de ce dispositif qui s’intègre dans le programme mondial de solidarité: un don de 1,5 million d’euros à l’association Médecins Sans Frontières.

– un soutien exceptionnel à la musique classique (cf. ci-dessous)

La Société Générale lance un signal fort avec un plan de soutien exceptionnel de 2 M€ en faveur de la musique classique en France : genèse et enjeux 
 


Engagé depuis plus de 25 ans aux côtés des acteurs de la musique classique, le groupe Société Générale entend ainsi contribuer à la pérennité de leur activité, durement affectée par les mesures de confinement associées à la crise sanitaire. Il a lancé un plan exceptionnel d’un montant de 2 millions d’euros, s’ajoutant aux actions de mécénat déjà programmées et engagées par l’association Mécénat Musical Société Générale.

Ce plan se décline en trois champs d’action :

– soutien aux ensembles et projets musicaux partenaires. Le conseil d’administration de Mécénat Musical Société Générale a décidé de renouveler, par anticipation et pour une durée d’un an, les subventions aux 25 ensembles et projets musicaux dont le Groupe est déjà partenaire dans le cadre de conventions de mécénat arrivant à échéance (3 ou 5 ans de soutien). Pour faire face à leurs difficultés de trésorerie, ces ensembles et formations pourront percevoir dès 2020 la subvention correspondant à cette année supplémentaire.

– soutien à la reprise d’activité d’ensembles et formations indépendants. Mécénat Musical Société Générale s’est rapproché de la Fevis (Fédération des ensembles vocaux et instrumentaux spécialisés) pour soutenir ses membres les plus affectés par la crise, afin de les aider à reprendre leur activité. Un appel à projets sera lancé via la Fevis. Il devrait déboucher sur l’attribution d’une centaine de subventions exceptionnelles, s’ajoutant à celles versées aux formations déjà partenaires.

-bourses d’urgence aux élèves des Conservatoires de Paris et Lyon. Pour soutenir les élèves en situation de précarité en raison de pertes d’emploi (cours particuliers, activités artistiques, jobs d’étudiant…), des bourses exceptionnelles leur seront attribuées via les CNSMD de Paris et de Lyon et leurs partenaires. Près de 200 élèves devraient être concernés.

« La culture doit absolument faire partie du monde d’après. Nous sommes un grand partenaire de la musique classique. Il nous a paru naturel de soutenir ses acteurs qui sont dramatiquement touchés par cette crise. Les aider à reprendre leur activité s’inscrit dans notre engagement de toujours pour une culture vivante et ouverte à tous, » déclare Caroline Guillaumin, directrice des Ressources Humaines et de la Communication du groupe Société Générale, et Secrétaire général de Mécénat Musical Société Générale.

Vous avez décidé de vous engager aux côtés du collectif le Wonder/Zénith implanté à la Défense autour du projet “Au Zénith les rêves”, pourquoi et quelles valeurs incarnées par cet artist-run space vous ont-elles convaincues ?
 

Le Wonder est un lieu indépendant, libre et expérimental, géré par et pour les artistes. Le collectif éponyme occupe de larges complexes désaffectés en banlieue parisienne. Le Wonder est installé dans le Zénith au pied des tours de La Défense et des tours Nuages à Nanterre (92). Atelier de production autant que lieu de vie, le Wonder est un outil contribuant à l’autonomie et la professionnalisation de ses résident.e.s. à qui il propose des ateliers et espaces de travail à bas coût, de la création à l’exposition, en passant par l’expérimentation et l’émergence de la pensée artistique et politique. (relire notre interview avec Nelson Pernisco, membre fondateur).

Société Générale est fière d’accompagner cette initiative collective inédite, participative et inclusive, qui fait écho aux valeurs du Groupe de partage et d’éducation artistique et à son engagement dans le domaine des arts et de la musique classique.
Le projet que nous soutenons, Au Zénith les rêves, comporte trois volets : une œuvre performative activée avec beaucoup de succès pendant le confinement grâce à de grandes peintures/drapeaux colorées réalisées sur tissus, montées sur hampe et agitées au vent dans le paysage urbain des tours de la Défense ; des ateliers de création participatifs (dans la limite des contraintes sanitaires), et une exposition des membres du collectif permettant le partage avec les publics de proximité et le territoire local.

Société Générale est engagé dans l’art contemporain en France depuis plus de 25 ans, notamment à travers sa Collection qui acquiert, expose et partage les œuvres d’artistes de la scène émergente, française et internationale.

Quelle offre de contenu digitale avez-vous choisie de mettre en place pour faire vivre la Collection pendant ce temps de confinement ?



Plusieurs actions ont été poursuivies telles que la publication d’articles sur l’actualité de nos artistes notamment sur Facebook et twitter et notre site collectionsocietegenerale.com

Et surtout 2 nouvelles initiatives entreprises dès le début du confinement avec :

– une médiation en ligne en français et en anglais sur Instagram réalisée par notre équipe de médiateurs et des publications régulières sur les œuvres de la Collection Société Générale et les artistes qui la composent et la promotion plus large de l’ensemble de l’ensemble des artistes de la Collection

– une série de capsules ‘temps suspendu’ sur des œuvres de Collection avec une tonalité méditative qui seront diffusées à partir de cette semaine sur l’ensemble des réseaux sociaux (youtube compris), et notre site.

Pensez-vous que le monde de l’art saura tirer les leçons de cette alerte ?



Oui c’est certain. Nous avons vu la réaction exceptionnelle des institutions culturelles, des centres d’art et de l’ensemble du monde de la culture pour offrir à tous des moments exceptionnels et privilégiés.

Les efforts déployés ont été considérables (par exemple Le Louvre), les initiatives telles que #lesamisdesartistes sur Instagram. Le digital permettant de déployer un accès à une offre culturelle extrêmement riche et sans doute de toucher d’autres publics. Je ne doute pas que le monde de la culture continue d’innover et se rapproche de ses publics différemment. Aussi, on peut imaginer que les liens qui unissaient le mécène l’artiste et le public se renouent de façon plus humaine / plus personnelle.

INFOS PRATIQUES
Au Zénith, les Rêves
Les œuvres de la Collection
https://collectionsocietegenerale.com

A LIRE :
Rencontre avec Aurélie Deplus, Responsable du mécénat artistique du groupe Société Générale

Marie-Elisabeth De La Fresnaye
Après une formation en littérature et histoire de l'art, Marie de la Fresnaye intègre le marché de l'art à Drouot et se lance dans l'événementiel. En parallèle à plusieurs années en entreprise dans le domaine de la communication éditoriale, elle créé son blog pour partager au plus grand nombre sa passion et expertise du monde de l'art contemporain et participe au lancement du magazine Artaïssime. http://fearofmissingout.over-blog.com

    You may also like

    En voir plus dans Interview Art Contemporain