1823 Views |  1

Le gouvernement poursuit son soutien en faveur du secteur culturel

Temps de lecture : 1 minute et 39 secondes

Si le gouvernement n’a pas répondu aux demandes spécifiques des différentes organisations syndicales et professionnelles du monde de la photographie, le secteur culturel n’a pas été oublié dans cette nouvelle phase d’aides spécifiques. Le ministère de l’économie a annoncé le prolongement du fonds de solidarité jusqu’à la fin 2020 et une réduction ou exonération des charges sociales en fonction des profils.

Pour limiter les possibles faillites des structures culturelles et sauvegarder l’activité des artistes, le gouvernement renforce ses aides.
Le fonds national de solidarité reste ainsi accessible jusqu’au 31 décembre 2020 aux petites et moyennes sociétés issues du secteur culturel, ainsi qu’aux photographes auteurs. En plus d’être rallongée, cette aide se voit élargie à partir du 1er juin : les bénéficiaires étaient les entreprises ayant moins de 10 salariés et réalisant un chiffre d’affaire d’un million d’euros. Aujourd’hui les structures ayant jusqu’à 20 salariés avec un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros sont dorénavant éligibles.

Ajouter à cela, le ministère de l’économie a annoncé une réduction ou une exonération des charges sociales. Cela concerne les TPE (moins de 10 salariés) et les PME (moins de 250 salariés) relevant du secteur culturel. Elle bénéficieront d’une exonération de cotisations patronales acquittées ou reportées durant les mois de mars à juin 2020 (au titre des périodes d’emploi de février à mai). Une aide au paiement des cotisations et contributions sociales égale à 20 % de la masse salariale bénéficiant de l’exonération sera mise en place.
Les travailleurs indépendants pourront bénéficier d’une réduction forfaitaire de cotisations égale à l’équivalent de 4 mois des cotisations dues en moyenne. Les micro-entrepreneurs (anciennement auto-entrepreneurs) bénéficieront d’une exonération des cotisations dues au titre mois d’activité compris entre février et mai ou juin. Et les photographes quant à eux auront droit à une réduction forfaitaire de cotisations sociales d’un montant variable calculée en fonction de leurs revenus 2019.

Nous espérons qu’en plus de cela, le gouvernement parviendra à entendre les demandes des différentes organisations du monde de la photographie afin de mettre en place un vrai plan de financement et de subventions pour le monde de la photographie visant le long terme ! Car la crise sanitaire n’est venue qu’accentuer un secteur déjà terriblement fragile.

A LIRE
Le gouvernement reste sourd à la demande des organisations syndicales sur le fonds d’urgence commun
Photographe ! Chevaucher le tigre, tu devras ! Appel au Président de la République !
Le ministère de la Culture sollicite les sociétés d’auteur-es pour abonder les fonds d’urgence : Utiliser l’argent des auteur·es, pour aider… les auteur·es
Les critères d’attributions pour le Fonds de solidarité évoluent enfin !
Les critères d’attribution du fonds de solidarité doivent être repensés !
Publication du rapport Racine : Un état des lieux inquiétant pour les photographes auteurs