L'Invité.e

La critique et commissaire d’exposition Julie Crenn est notre invitée de la semaine

Temps de lecture estimé : 4mins

Portrait d’enfance de Julie Crenn

Pour cette rentrée, c’est l’historienne, critique et commissaire d’exposition indépendante Julie Crenn qui nous accompagnera tout au long de la semaine. Quelques semaines après avoir inauguré l’exposition « Manifeste ORLAN. Corps et sculptures » aux Abattoirs – Musée FRAC Occitanie Toulouse, Julie Crenn a choisi de partager avec nous quelques-uns de ses artistes coups de cœur. Aujourd’hui, place à son portrait chinois, pour découvrir cette commissaire qui vient de souffler ses 40 bougies et qui milite pour plus d’intersectionnalité dans le secteur artistique !

Julie Crenn est docteure en histoire de l’art, critique d’art (AICA) et commissaire d’expositions indépendante. Depuis 2018, elle est commissaire associée à la programmation du Transpalette – Centre d’art contemporain de Bourges.

En 2005, elle obtient un Master recherche en histoire et critique des arts à l’université Rennes 2, dont le mémoire propose une lecture politique de l’œuvre Frida Kahlo. Dans la continuité de ses recherches sur les pratiques féministes et décoloniales, elle reçoit en 2012 le titre de docteure en Arts (histoire et théorie) à l’Université Michel de Montaigne, Bordeaux III. Sa thèse est une réflexion sur les pratiques textiles contemporaines (de 1970 à nos jours). Depuis, elle mène une recherche intersectionnelle portée par le vivant, les corps, les mémoires et les militances artistiques.

Le portrait chinois de Julie Crenn

Si j’étais une œuvre d’art : l’Ar(t)mure pour art(r)tistes (1981) de Raymonde Arcier, une armure ensanglantée pour affronter la violence du monde de l’art.
Si j’étais un musée : ce musée n’existe pas encore, ce musée serait réellement inclusif tant dans sa collection que sa programmation.
Si j’étais un artiste : impossible pour moi de retenir un seul nom, je ne peux pas me mettre à leur place. Alors, je dirais : les artistes que j’accompagne.
Si j’étais un livre : celui que je lis en ce moment, un entretien entre Camille Paulhan et Esther Ferrer (Editions Aware), ou le prochain : Proliférations d’Anna L. Ting (editions Wildproject).
Si j’étais un film : le biopic Frida (2002) réalisé par Julie Taymor, qui raconte la vie de Frida Kahlo, il a permis à mon papa d’entrer dans la recherche que je menais au même moment.
Si j’étais un morceau de musique : Sophie / It’s okay to cry.
Si j’étais un photo accrochée sur un mur : dans mon salon, une photographie de Morgane Denzler. Il s’agit d’une photographie de montagne, pliée comme une carte IGN. Elle est enfermée dans un cadre en bois, je n’ai jamais ouvert le cadre, je ne connais pas l’image entière, lorsque je la regarde, j’imagine les montagnes, les lumières, les tracés cartographiques.
Si j’étais une citation : « Agis dans ton lieu et pense avec le monde » Edouard Glissan.
Si j’étais un sentiment : la colère, moteur de mon travail.
Si j’étais un objet : j’hésite entre mon sac à dos et la laisse de Monsieur Francis, espèce compagne adorée.
Si j’étais une expo : celles à venir.
Si j’étais un lieu d’inspiration : j’hésite entre les plages du Cotentin où je vis, et La Réunion, où j’ai la chance de travailler régulièrement depuis six ans.
Si j’étais un breuvage : un thé matcha, assurément.
Si j’étais une héroïne: je ne suis pas fascinée par les héroi.nes, je préfère les figures plus modestes, les anti-héro.ines du quotidien.
Si j’étais un vêtement : un bonnet pour celleux qui savent 🙂

CARTES BLANCHES DE NOTRE INVITÉE

Coup de coeur de Julie Crenn : Esther Hoareau (mardi 10 mai 2022)
Coup de coeur de Julie Crenn : Sanjeeyann Paléatchy (mercredi 11 mai 2022)
Coup de coeur de Julie Crenn : Annabel Guérédrat (jeudi 12 mai 2022)
Coup de coeur de Julie Crenn : Morgane Denzler (vendredi 13 mai 2022)

INFORMATIONS PRATIQUES

ven08avr(avr 8)12 h 00 mindim28aou(aou 28)18 h 00 minManifeste ORLAN. Corps et sculpturesLes Abattoirs - Musée FRAC Occitanie Toulouse, 76 allées Charles-de-Fitte 31300 ToulouseType d'événement:Art Contemporain,Exposition

A LIRE
Rencontre avec Julie Crenn, commissaire associée au Transpalette, critique d’art et auteure
Visuelles.art : Entretien avec Julie Crenn, critique d’art et commissaire d’exposition

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e