Temps de lecture : 1 minute et 52 secondes

La ville d’Arles célèbre les droits des femmes à l’approche du 8 mars autour d’une manifestation intitulée Femmes en mouvement. A cette occasion, le Palais de l’Archevêché accueille dès demain, l’exposition collective « Immersions Sensibles » coordonnée par la galerie Joseph Antonin et curatée par Clémentine Feuillet.

Composée en 6 chapitres, l’exposition rassemble les œuvres de 19 artistes et explore la temporalité de l’intime autour du concept de mémoire et de recollection sensible. Afin de créer un parcours immersif et réflexif, la scénographie est répartie sur 6 pièces sensitives : temps-poétique, temps-actuel, temps-mémoire, temps-symbolique, temps-imaginaire et temps-énigme.

L’interrogation du féminin pluriel, au coeur de cette édition, sera le fil rouge et la thématique sous-jacente de ces démarches esthétiques, sélectionnées au travers de leur diversité et singularité, de la richesse du dialogue et de la portée des questions qu’elles suscitent.

Chapitre 1 : Temps Poétique

La première pièce introduit l’exposition. 5 artistes sont présentés dans des espaces-alcôves ainsi qu’un cycle d’oeuvres évoquant le féminin sous la forme de songes. Le temps est dit « imaginaire » au sens de l’installation d’un rituel qui convoque le souvenir et le fantasme. L’espace est dédié aux pouvoirs de l’imaginaire dans le sens surréaliste du terme : combinaison d’univers, superposition de recherches, climat fantastique et littéraire.
Avec : Karine Degiorgis (photographie), Alyz tale (photographie), Charity Thomas (photographie), Arto Pazat (photographie) et Maria Machatova (peintre).

Chapitre 2 : Temps Actuel

Le deuxième espace est la pièce de réception centrale. Elle est dédiée au « temps actuel », soit la revisitation de l’actuel et du factuel de la mémoire au travers de la confrontation avec le pouvoir de l’intime, de la singularité de l’individu.
Avec : Mayliss Zpira (photographie), Lukas Zpira (photographie), Claude Chuzel (multi-médium), Cécile Hug (Plasticienne) Mélanie Fontaine (photographe), Jean-Pierre Maurin (photographe) et Jérome Avraham Benarroch (photographe).

Chapitre 3 : Temps Mémoire

Cette troisième espace nous parle de la résurgence du passé et de la force des énergies, mouvements qui amènent cette remontée du temps, qu’il s’agisse de la puissance des souvenirs de l’enfance, des évènements qui nous relient à l’origine et au sacré, de la beauté de l’exploration poétique quand elle touche aux mythes fondateurs de la création humaine, de la création tout court…
Avec : Sajede Sharife (photographie), Estelle Fenech (photographie) et Stéphanie Gerbaud (installation)

Chapitre 4 : Temps Poétique

La quatrième salle amène une pause méditative ouverte sur la science et la gestation du monde, abordant la création sous l’angle de la genèse et de la poésie qui reformule, interprète les signes de l’univers donné.
Avec : Wendy Vachal (multi-médium), Guillaume Flageul (peinture) et Marie Docher (photographie)

Chapitre 5 et 6 : Temps symbolique & Temps énigme

Les deux dernières salles sont consacrées au travail de Douce Hollebecq avec des oeuvres en céramique crue dont elle a le secret de fabrication, une installation mécanique, ainsi qu’une vidéo assortie d’un métronome.

EXPOSITION
Immersions Sensibles (Galerie Joseph Antonin)
Du 11 février au 18 mars 2017
Palais de l’Archevêché
35 Place de la République
13200 Arles
https://galeriejosephantoninarles.blogspot.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X