Temps de lecture estimé : 4mins

Portrait d’enfance Israel Ariño

Cette semaine nous accueillons l’artiste visuel, Israel Ariño. Tout au long de la semaine, à l’occasion de cette invitation éditoriale, il va partager avec nous ses coups de cœur et son univers. On parlera d’édition photographique à travers les Ediciones Anómalas, mais aussi d’un lieu de résidence et de création hors du commun, nommé Lababuch… il sera donc question d’inspiration et de passion ! Israel Ariño, photographe représenté par la galerie VU’, est actuellement exposé à l’Espace culturel E.Leclerc de Pau avec « Du crépuscule au fil de l’eau ». A voir jusqu’au 18 juin prochain.

Israel Ariño, est né en 1974 à Barcelone. Après des études en photographie à l’Institut d’Estudis Fotogràfics de Catalunya (IEFC), il se forme en gravure et sculpture à la Faculté des Beaux-Arts de Barcelone. Francophone, il vit entre l’Espagne et la France.
Sensible à la lumière et à la matière, Israel Arino propose une oeuvre photographique dont le medium même est un moyen d’interroger, de transcender et de réinventer le réel. Sa maîtrise de la prise de vue et de l’art du tirage (ambrotypes, tirages platinium ou au papier salé), lui permet de créer, à partir de l’ordinaire réalité, un univers portant en lui autant d’évocations du merveilleux.
Régulièrement invité en résidence de création, à la découverte d’espaces, d’histoires et de territoires dont il révèle la sensorialité poétique, Israel Arino est l’auteur de huit livres d’artistes et cinq monographies.
Ses oeuvres sont exposées en Europe – plus spécifiquement en Espagne et en France – et ont intégré de prestigieuses collections publiques ou privées (Collection Neuflize à Paris, Musée de l’Elysée à Lausanne, Bibliothèque nationale de France, Museu Art Contemporani de Barcelona, etc)
En parallèle de son travail photographique personnel, il mène une activité d’enseignant et d’intervenant depuis 2005, et d’éditeur de livres d’art depuis 2013 (Ediciones Anómalas).
Il est représenté en France par l’agence et la Galerie VU’

Le portrait chinois d’Israel Ariño

Si j’étais une œuvre d’art : Le chien de Francisco de Goya.
Si j’étais un musée : Le Musée du cinéma à Girona en Catalogne.
Si j’étais un (autre) artiste : René Magritte.
Si j’étais un livre : Vendredi ou les Limbes du Pacifique de Michel Tournier et toute son œuvre en general.
Si j’étais un film : Paterson de Jim Jarmusch.
Si j’étais un morceau de musique : Too many birds de Bill Callahan.
Si j’étais un photo accrochée sur un mur : un beau portrait d‘Issei Suda.
Si j’étais une citation : « Tant de mains pour transformer le monde et si peu de regards pour le contempler. » Julien Gracq.
Si j’étais un sentiment : l’empathie même si ce n’est pas un sentiment.
Si j’étais un objet : une pipe.
Si j’étais une expo : Adam Fuss à la Fondation Mapfre à Madrid en 2011. C’était une des meilleurs scénographies que j’ai pu voir
Si j’étais un lieu d’inspiration : la rive de l’Anglin à côté de La Babuchonnière dans l’Indre.
Si j’étais un breuvage : L’Abadall Picapoll, un magnifique vin catalan de la region du Pla de Bages.
Si j’étais une héroïne: Mafalda de l’écrivain Quino, parce qu’elle nous fait pas oublier tout ce qu’on veut oublier.
Si j’étais un vêtement : une chemise tout simplement.

CARTES BLANCHES DE NOTRE INVITÉ

Carte blanche à Israel Ariño : Ediciones Anómalas (mardi 31 mai 2022)
Carte blanche à Israel Ariño : Lababuch, centre de résidence et de création (mercredi 1er juin 2022)
Carte blanche à Israel Ariño : Le Carré d’art de Chartres de Bretagne (jeudi 2 juin 2022)
Israel Ariño & Caroline Bénichou, Conversation (vendredi 3 juin 2022)

INFORMATIONS PRATIQUES

ven01avr14 h 00 minsam18jui(jui 18)19 h 00 minDu crépuscule au fil de l’eauIsrael AriñoLe Parvis, Espace culturel E.Leclerc, Avenue Louis Sallenave, 64000 PauType d'événement:Exposition,Photographie

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e