Musique

La Playlist “Moustache” de Sébastien Moitrot

Temps de lecture estimé : 2mins

La belle moustache en guidon, celle d’Hercule Poirot qui hante les après-midi de la Télévision Monté-Carlo. Cette pilosité « tauresque » ne peut venir que du punk ou d’une étrange personnalité. Toujours est-il qu’il faut croire que la moustache a ses adeptes chez les jeunots de vingt ans.

La moustache, c’est aussi celle de Tom Selleck (alias Magnum). Hélas, elle n’était que pâle copie de celle de Raymond Domenech qui fut appelé le boucher du temps où il était joueur de l’olympique Lyonnais. Le Fu Manchu avant d’être un groupe de Punk Hardcore, c’est la moustache des maîtres en arts martiaux.

En même temps, les poils, ça se cultive aussi soigneusement qu’un bonsaï. Bref, cette fois-ci, c’est sous le nez que ça se passe (et sans gratter) !

À noter que sont exclu du concours les boucs et les combo bouc-moustache.

PS : N’oubliez pas que le Movember, c’est un mouvement où il sera possible de voir des rugbymen se laisser pousser à quelques capillarités incertaines en soutien aux préventions des dépistages des cancers (et spécialement du sein pour les femmes).

Georges Brassens – les passantes :

https://www.youtube.com/watch?v=rDT9zPzTmrE

Christophe – Fairlight :

John Carpenter “Vortex” (Official Audio) :

Derrick May – Strings Of The Strings Of Life :

https://www.youtube.com/watch?v=2GnFvdaEl2Q

Giorgio Moroder – From Here To Eternity :

Arnaud Rebotini – 1314 (Original Mix) :

https://www.youtube.com/watch?v=9sTJxngQ1Ag

David Carretta – Shocktreatment :

https://www.youtube.com/watch?v=rxi7yqMlCeA

Japanese Telecom – Cigarette Lighter :

Eddie Fowlkes – Static :

Queen – I Want To Break Free (Official Video) :

Ringo Starr – It Don’t Come Easy :

Lionel Richie – Hello :

Et enfin, nous ne pouvons finir sans penser à cette personnalité qui vient de nous quitter : Fats Domino – Blueberry Hill :

Sébastien Moitrot
Ayant grandi dans des classes spécialisées pour sourds et malentendants en région parisienne, j’ai souvenir d’avoir toujours eu ce goût pour les arts et pour l’image en mouvement. Je me retrouve alors à gravir école après école toutes ces marches estudiantines et parisiennes qui me transforme en spécialiste de l’image photographique. Tour à tour : un peu d’arts appliqués en formation STI au lycée, un CAP de retoucheur photographe puis un Bac Professionnel d’art et métier option : Photographe. Une entrée inattendue à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts où j’ai pu durant cinq années pousser au plus loin mes interrogations d’artiste. J’ai séjourné quelques mois au Sydney College of Arts de l’Université dans le cadre d’un échange universitaire. L’Australie c’était une fantastique aventure. J’ai continué mon voyage sur les bords du lac Léman à la Haute-École d’Art et de Design pour y perfectionner mes connaissances en médiation culturelle et y découvrir le métier d’enseignant. J’ai poussé le vice estudiantin en commençant un doctorat à l’université Paris 8. Mais plus que ce parcours scolaire, ce qui compte pour moi, c’est de toujours réfléchir et de proposer, lorsque les occasions se présentent, une réflexion sur la photographie, d’en saisir et d’en définir son essence. Ce qui compte avec la photographie, ce n’est pas, pour moi, l’instant déclic cher à Henri-Cartier Bresson mais ce qu’il se passe dans l’esprit du preneur d’image.

    You may also like

    En voir plus dans Musique