887 Views |  6

Notre invitée de la semaine est Ericka Weidmann

Temps de lecture : 1 minute et 21 secondes

Pour clôturer cette année 2017, notre dernière invitée de la semaine est Ericka Weidmann, co-fondatrice de 9 lives. Pour tout vous avouer, nous l’avons un peu forcée à participer. Un exercice trop difficile pour elle, que celui de faire des choix restreints parmi une offre culturelle si riche et si plurielle, mais après réflexion elle a accepté de jouer le jeu…

Après des études d’Arts Appliqués et de photographie, Ericka Weidmann rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu’elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s’installe comme Directrice artistique en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c’est en septembre 2013 qu’elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu’en septembre 2016. C’est le 31 octobre 2017 que naît 9 lives !

Le Portrait chinois d’Ericka Weidmann

Si j’étais une oeuvre d’art : Une anamorphose de Georges Rousse, visible uniquement d’un point de vue précis ;
Si j’étais un musée, une galerie : Le MAC/VAL, un musée voisin ;
Si j’étais un.e artiste : je serai protéiforme ;
Si j’étais un livre : les livres, mes compagnons de métro, ce sera sans doute un policier ;
Si j’étais un morceau de musique : Il y en a trop… mais si il fallait faire un choix, je dirai Shiva d’Ekova.
Si j’étais une photo accrochée sur un mur : celle d’un.e anonyme ;
Si j’étais un film : « Whiplash » de Damien Chazelle, pour la pugnacité du rôle principal ;
Si j’étais une citation : « La beauté est dans les yeux de celui qui regarde » – Oscar Wilde ;
Si j’étais un sentiment : L’empathie ;
Si j’étais un objet : Mon iPhone, tristement, jamais sans ;
Si j’étais une exposition : « End » d’Eamonn Doyle ;
Si j’étais un breuvage : Un cocktail subtil et pas trop sucré ;
Si j’étais un héros/héroïne : Simone de Beauvoir ;
Si j’étais un vêtement : Une de mes nombreuses vestes.

Toute le semaine, retrouvez la carte blanche de notre invité :

Carte Blanche à Ericka Weidmann : L’anamorphose de Georges Rousse (mardi 19 décembre 2017)
> Carte Blanche à Ericka Weidmann : L’architecture de Le Corbusier (mercredi 20 décembre 2017)
> Carte Blanche à Ericka Weidmann : Léa Nahon et l’art du tatouage (jeudi 21 décembre 2017)
>La Playlist & Le Bon Plan d’Ericka Weidmann (vendredi 22 décembre 2017)