Temps de lecture : 1 minute et 32 secondes

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir le projet de Youness Miloudi intitulé sobrement « The Iranians ». À travers une série de portraits réalisée ces deux dernières années à Téhéran, le photographe nous offre un visage de la jeunesse iranienne.

Parler de l’Iran comme un simple pays serait lui faire perdre sa dimension, c’est une civilisation multi ethnique et complexe avec différentes sensibilités.

Inaccessible encore il y a quelques années, l’Iran a été pendant longtemps un pays isolé du monde, souvent mal représenté à cause de ces positions religieuses et ces relations géopolitique, mais qu’en est t-il de la société iranienne et de son évolution dans le monde contemporain ?

A travers le projet The Iranians, j’essai de répondre à ces questions par des histoires en image, un projet à long terme qui documente et témoigne de la diversité culturel d’une société en pleine mutation, un regard personnel sur cette culture sous sa forme la plus quotidienne. Bien que cette mission fût compliquée à réaliser au début, car je ne me sentais pas légitime de raconter l’Iran.

J’ai donc décidé de repartir une deuxième et une énième fois pour y passer du temps, avant d’entamer un travail intime qui explore mon rapport avec l’Iran.
Ces images sont donc le reflet de ma propre perception de cette culture et en aucun cas une objectivité absolue.

PerseFornia (2017-2018)

PerseFornia est une série de portraits documentaires sur une partie de la jeunesse iranienne décomplexé, surprenante et créative.

Pendant plusieurs mois, je suis allé à la rencontre de cette jeunesse underground de Téhéran, afin de comprendre et documenter leur quotidien.

Dans un pays où la société est asphyxiée par les sanctions économiques et les lois de la république islamique, la jeunesse se fait sa propre révolution silencieuse, qui s’exprime souvent à travers l’art et la culture, en bravant au quotidien les interdits…

Photographe documentaire et social, Youness Miloudi retranscrit sa sensibilité et son regard sur l’humanité par la force de l’image. Autodidacte et passionné, c’est en France que cet étudiant ingénieur s’offre son premier appareil photo dont il ne se séparera plus, pour en faire son véritable moyen d’expression.
A travers son engagement, il cherche à mettre en avant la beauté derrière la tragédie, et à raconter par un langage universel la mémoire de ces humains pris dans la tourmente du monde.
Ses clichés anthropologiques sont tournées vers l’autre, l’homme dans son élément socioculturel, une manière pour lui de raconter le monde, le sien, et celui de l’autre, étranger.

https://www.younessmiloudi.com

X
X