Temps de lecture : 44 secondes

Pour finir et relativement aux événements qui se passent en France, j’ai exhumé ces quelques images et un texte écrit en 1987 (qui me semble toujours d’actualité) qui m’ont valu l’exclusion (avec d’autres reportages inappropriés) de l’agence Sipa.

« Les codes de représentation iconographiques des couches dominantes font appel à deux types majeurs et distincts de technique opératoire. 

  • Le portrait de famille (de nature ethnologique) – familles princières + rites (naissance, mariage, progéniture, mort)
  • Le portrait d’action (discours d’un homme politique)

La valorisation de l’individu fait appel à la technique du portrait ( notre héritage culturel)

Les individus n’ayant pas de statut social reconnu n’existent qu’en fonction d’un rôle économique.

La pauvreté en tant qu’action économique.

Notre but est d’enrayer le mécanisme inconscient de production d’images connotées négativement, sources d’exclusion et d’indignité.

Photos reportages traditionnels, photos volées, téléobjectif, reportage social misérabiliste noir et blanc…

Il fallait se réapproprier les conditions d’une production d’images objectives, sinon les mêmes conditions qui prévalent à l’affirmation d’une identité sociale. »

ETC… ETC… mais je n’ai pas dit mon dernier mot ou ma dernière image…

À suivre YM

A LIRE : 
Yan Morvan, Photographe, est notre invité

X
X