413 Views |  1

Yan Morvan, Photographe, est notre invité

Temps de lecture : 1 minute et 25 secondes

Cette semaine, nous accueillons notre dernier invité de l’année 2018, il s’agit du photographe Yan Morvan. Il vient actuellement de publier son ouvrage « Liban », sur le conflit qui a frappé le pays entre 1982 à 1985. En main, vous avez un impressionnant objet de 472 pages et pas moins de 3 kilos ! Jusqu’à vendredi, le photoreporter français remontera le temps pour partager avec nous ses souvenirs…

Yan Morvan est né à Paris en 1954. En 1974, il publie sa première photographie dans le quotidien Libération. Jusqu’en 1976, il collabore à l’agence Fotolib de Libération, puis à l’agence Norma. La même année, paraît son premier livre sur les rockers, Le Cuir et le Baston.
De 1980 à 1988, il rejoint l’agence Sipa et devient correspondant permanent de l’hebdomadaire américain Newsweek, pour lequel il couvre les principaux conflits : Iran-Irak, Liban, Irlande du Nord, Philippines, Chute du mur de Berlin, Rwanda, Kosovo, Afghanistan, Cambodge, Sri-Lanka…

Depuis 2004, Yan Morvan s’est lancé dans une véritable campagne photographique, rassemblée dans Champs de bataille. Il parcourt sans fin le monde avec sa chambre 20 x 25 à la recherche de ces lieux qui ont fait l’histoire. Un livre « somme » est publié en novembre 2015, et le travail est exposé aux Rencontres d’Arles en 2016.

Présent dans de nombreuses collections photographiques en France et à l’International il travaille actuellement à une fresque racontant « Les Français » avec le soutien du ministère de la culture.

Le Portrait chinois de Yan Morvan

Si j’étais une œuvre d’art : une moto Norton 750
Si j’étais un(e) artiste : Hérodote
Si j’étais un livre : la Métamorphose de Kafka
Si j’étais un film : La ligne rouge de Terence Malick
Si j’étais un morceau de musique : « It’s all good » de Damien Dempsey
Si j’étais une photo accrochée sur un mur : l’élevage de poussière de Man Ray
Si j’étais une citation :  « Homo homini Lupus est »
Si j’étais un sentiment : la Joie
Si j’étais une expo : « Au delà du Mythe » de W.E.Smith
Si j’étais un lieu d’inspiration : La Première Ligne de Front
Si j’étais un breuvage : de l’Eau
Si j’étais un héros/héroïne : Thor Dieu du Tonnerre
Si j’étais un vêtement : cuir

Les Cartes blanches de notre invité

> Carte blanche à Yan Morvan : « Je ne serais jamais un artiste » (mardi 11 décembre 2018)
> Carte blanche à Yan Morvan : Les eighties (mercredi 12 décembre 2018)
> Carte blanche à Yan Morvan : Les Années 90 (jeudi 13 décembre 2018)
Carte blanche à Yan Morvan : Archéologie (vendredi 14 décembre 2018)