Temps de lecture : 1 minute et 12 secondes

Sa série « France Périphérique » a été à plusieurs fois primée et exposée l’an passé, Pierre Faure continue son état des lieux sur la pauvreté en France. Il est actuellement dans la région des Hauts de France, nous partageons aujourd’hui avec vous, une sélection de ses dernières images…

Depuis 2015 Pierre Faure documente la montée de la pauvreté en France, en privilégiant les zones rurales et péri-urbaines. Ce travail a pour but de rendre visibles et concrètes les conditions de vie d’une partie de la population.

La France compte 8,8 millions de pauvres (INSEE, 2016). 2,3 millions de personnes vivent avec au mieux 672 euros par mois (pour une personne seule). Comble pour l’un des premiers producteurs agricoles mondiaux, pour manger, près de deux millions de personnes auraient eu recours à l’aide alimentaire en 2015 (Observatoire des inégalités).
Économiste de formation le photographe s’intéresse aux évolutions qui modifient la société française en profondeur, sur le long terme. La pauvreté a baissé à partir des années 1970 jusqu’au milieu des années 1990. Elle est ensuite restée plutôt stable jusqu’au début des années 2000, puis elle a augmenté. Depuis 2004, le nombre de personnes pauvres a progressé de 1,2 million (+ 30 %). Ce mouvement de hausse constitue un tournant dans l’histoire sociale du pays. La dégradation économique enregistrée depuis 2008 pèse tout particulièrement sur les moins favorisés (source : L’Observatoire des inégalités). L’objectif est donc de réaliser un témoignage photographique de la hausse structurelle de la pauvreté dans l’hexagone.

Je suis dans les Hauts de France depuis le mois d’avril. Je rencontre les personnes grâce aux associations caritatives, c’est le plus souvent le parcours du combattant. Je tâche de nouer des contacts sur le long terme afin de retourner voir les personnes régulièrement et sur plusieurs mois ou années. C’est dans ce contexte là que j’arrive à faire une photo qui relève aussi de l’intimité.

http://www.pierre-faure.com

A LIRE
Pierre Faure, lauréat de la 1ère Bourse des Amis du Musée Albert-Kahn

X
X