Temps de lecture : 1 minute et 8 secondes

Pour sa troisième carte blanche, notre invité de la semaine, le photographe et directeur artistique Didier Bizet évoque avec nous la création des éditions Louvre-Rivoli. C’est en 2017 qu’il lance, avec ses 3 collaborateurs, une nouvelle revue pas comme les autres qui se situe entre le magazine et le livre. Les deux premiers numéros sont épuisés, le prochain est prévu pour décembre… il ne nous reste plus qu’à attendre sa sortie pour connaître son nom.

Il y a deux ans, Charlotte Vannier, Wilfrid Estève, Patrick Cockpit et moi-même lancions les éditions Louvre-Rivoli qui allaient donner naissance à un Mook. Nous cherchions à mettre en page un contenu différent, utiliser la photographie au service d’un concept à part. Pour cibler plus large, nous devions nous positionner photographie mais pas que. Avec un marché éditorial photographique déjà au complet, nous avons créé « La revue qui change, mais pas que de nom ». Le mook met en avant l’univers d’une célébrité issue du monde des arts, de la culture, de la politique… qui devient « le rédacteur en chef ». Vincent Perez (N° 1), puis Arthur H (N° 2) nous ont confié leurs Paris respectifs. C’est un mook people en quelque sorte. Je dirige la direction artistique et les contenus éditoriaux avec mes camarades de la revue. Je souhaitais un Mook avec une mise en page classique et aérée et avec un choix typographique fondamental, et nous avons trouvé notre bonheur chez le designer Jean François Porchez. La typo, c’est en quelque sorte l’âme du magazine et le choix du papier à pour rôle de forger son caractère. Nous entamons le 3ème numéro qui sortira en décembre, et enchaînerons le 4ème début 2020. Si Paris nous est important pour notre ligne éditoriale, nous nous offrons la liberté de sortir du périphérique pour le prochain. Il reste quelques «Vincent», et «Arthur» est sold out et vivement le prochain, qui devrait créer la surprise.

http://louvre-rivoli.fr

X
X