Le collectif Temps Zero au National Museum of Contemporary Arts de Bucarest

1944 Views |  7
Temps de lecture : 2 minutes et 21 secondes

Le nouveau projet Temps Zero a lieu à Bucarest, avec une exposition au Musée National D’Art Contemporain qui se déroule jusqu’au 29 septembre prochain et dont le vernissage aura lieu vendredi soir avec une performance live à Switch la veille, le 5 septembre à 20h. Tout au long de la semaine, Caroline Bénichou nous présente ce projet photographique.

A propos de Temps Zero

Temps Zero est un projet artistique collectif associant du son ou de la musique à des images photographiques ou filmiques, lors de projections publiques créant une saisissante relation fusionnelle entre les différents médiums. Créé et orchestré par le photographe français Stéphane Charpentier qui en assure avec une énergie et un engagement sans faille la direction artistique depuis ses débuts en 2013, ce projet regroupe des artistes visuels et sonores internationaux partageant une même éthique.
A ce jour, il s’est décliné dans plusieurs villes européennes (Berlin, Paris, Toulouse, Braga, Ilanz, Thessalonique, Rome, Bernac, Athènes et Vienne), rassemblant toujours un public fervent et nombreux. Chaque manifestation de Temps Zero prend une forme renouvelée et mouvante, reflet de l’ébullition artistique des auteurs, avec des projections souvent accompagnées de bandes son jouées en direct et parfois d’expositions de tirages orignaux.

Les photographes de Temps Zero

Il ne s’agit pas d’un mouvement artistique, ni même d’une mouvance de la photographie.
C’est bien plus que ça, en tout cas, c’est autre chose.
Temps Zero rassemble des photographes qui plutôt que d’appartenir à un même genre photographique, appartiennent à une même famille. Car c’est bien d’une filiation qu’il s’agit, les liens qui les rassemblent vont au-delà de questions formelles, d’un style ou d’une écriture.
Par-delà les modes et les tendances, alors que la jeune photographie contemporaine s’oriente souvent dans des pratiques discursives, démonstratives, s’appuyant sans cesse sur des prétextes conceptuels ou sociologiques comme sur des appuis textuels, les photographes de Temps Zero empruntent des chemins de traverses. Leur photographie se suffit à elle-même, elle est leur langage, leur façon d’être au monde, sans faux semblants et sans préoccupation de s’intégrer dans des modes ou de se plier aux règles de la renommée, des circuits dominants ou du marché de l’art. Ils ont inclassables en somme, et s’il y a là une forme de subversion aux règles, il y a surtout une incontestable sincérité et c’est avant tout cette intégrité qui les rassemble.
Jamais de tiédeur dans leurs œuvres. Dans la violence ou la sérénité de leurs images, l’incandescence les caractérise tout comme leur perméabilité au monde. La puissante charge émotionnelle et poétique de leurs photographies et de leurs films traduit une rare intensité perceptive et émotionnelle. Il ne faut donc pas s’attendre à des images descriptives : leur contiguïté au monde les emmènent bien au-delà de la surfaces des choses, des lieux ou des êtres. Leur photographie est de l’ordre de la transcendance du réel : ces artistes le transfigurent et nous transportent avec eux. Leurs images sont des visions, parfois convulsives et vacillantes, toujours frémissantes et contagieuses d’émotion et d’expériences sensibles.

Ils sont réunis par une même résistance poétique face au monde, chacun développant un langage sensible, épidermique parfois et une pratique subjective de la photographie. Leurs images sont pulsionnelles, emplies d’une exaltation vitale qui semblent déborder. Et chaque fois, la vie palpite et exulte dans la rencontre de leurs images.

Pour voir les backstages, les archives et les captations des précédents projets Temps Zero : internet : https://tempszero.com

Texte de Caroline Bénichou

INFORMATIONS PRATIQUES
Temps Zero Bucarest
Du 29 août au 29 septembre 2019
Musée National D’Art Contemporain
Sector 5, 050563 Bucarest
Roumanie
http://mnac.ro/event/308/Temps_Zero

Commissariat : Stéphane Charpentier
Commissaires associées : Patricia Morosan et Alyssa Moxley, avec la complicité de David Bryant et Vlad Fenesan.
Commissaire invité  : Sandra Demetrecu

Photographies et films : Michael Ackerman, Gaël Bonnefon, Martin Bogren, Lorenzo Castore, Stéphane Charpentier, Clara Chichin, Adam Grossman Cohen, Damien Daufresne, Gabrielle Duplantier, Theo Elias, Nicu Ilfoveanu, Marco Marzocchi, Lorena Morin, Patricia Morosan, Alisa Resnik, Gilles Roudière, Uli M Schueppel, Marie Sordat.

 

 

X
X