L'InterviewPhoto

Covid-19 et les photographes : Entretien avec Jean-Louis Courtinat

Temps de lecture estimé : 2mins

La crise sanitaire liée au covid-19 touche tous les acteurs du monde de la photographie. Face aux annonces faites par le gouvernement et les différents ministères pour apporter un soutien financier aux professionnels, nous avons souhaité donner la parole à nos lecteurs, pour qu’ils puissent témoigner. Aujourd’hui, voici notre entretien réalisé avec Jean-Louis Courtinat.

Si on regarde l’aspect positif, il faut voir en cette période exceptionnelle de confinement, un moyen pour les photographes de revenir sur leur production. C’est un moment qui peut révéler des choses intéressantes, photographiquement parlant.”

Jean-Louis Courtinat est un photographe français, il collabore principalement avec des associations caritatives comme les Petits Frères des Pauvres, Emmaüs ou encore la Fondation Abbé Pierre etc… Et comme beaucoup, du jour au lendemain, toute son activité s’est brutalement arrêtée. L’un des problèmes essentiels de cette situation réside dans l’absence de rémunération immédiate et de trésorerie. Par rapport à sa rémunération de mars 2019, Jean-Louis Courtinat peut bénéficier de l’aide de 1500€ issue du Fonds national de solidarité, mais l’inquiétude réside cependant sur le moyen terme. Que va t-il se passer dans les mois à venir ?

https://www.jeanlouiscourtinat.fr/

A LIRE
Le covid-19 fait ses premières « victimes » dans la programmation culturelle
Aide spécifique du Cnap pour les photographes et les auteurs
Les critères d’attribution du fonds de solidarité doivent être repensés !
Rencontre avec Matthieu Baudeau, vice-Président de l’UPP Le fonds national de solidarité ouvert aux photographes auteurs !
Covid-19 : La photographie, un secteur en pleine paralysie Un point sur les aides financières publiques
Formidable élan de solidarité dans le secteur culturel face au Covid-19
COVID-19 et Les conséquences sur l’art

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres comptes.

You may also like

En voir plus dans L'Interview