Covid-19 et les photographes : Entretien avec Christophe Beauregard « Il faut profiter du confinement pour avancer »

2275 Views |  Like
Temps de lecture : 1 minute et 41 secondes

La crise sanitaire liée au covid-19, touche tous les acteurs du monde de la photographie. Face aux annonces faites par le gouvernement et les différents ministères pour apporter un soutien financier aux professionnels, nous avons souhaité donner la parole à nos lecteurs. Aujourd’hui, nous partageons le témoignage de Christophe Beauregard. Au-delà de la situation financière, il voit en cette période de confinement l’occasion de prendre le temps pour la création artistique.

Face à l’annonce de confinement, c’est toute une activité professionnelle qui s’arrête. Christophe Beauregard a enregistré une baisse de ses revenus de plus de 80% entre 2019 et cette année. Une situation qui lui a permis de faire la demande de fonds national de solidarité mise en place par le gouvernement dès la fin du mois de mars. Ce confinement a vu un grand nombre de ses actualités être annulées, il devait notamment entrer en résidence au CENTQUATRE à Paris ces jours-ci (et heureusement décalée au mois de novembre)… Une activité en suspend donc, comme paralysée. Mais  hors de question pour Christophe Beauregard de ne pas saisir l’opportunité qu’offre une assignation à résidence forcée.  Il souhaite se servir de cette période de confinement pour avancer : pour réfléchir à de nouveaux projets, faire des recherches, mais aussi revenir sur d’anciennes réalisations pour les entrevoir différemment. Il pense aussi à l’après, et espère pouvoir présenter une série de nature morte débutée avant la crise sanitaire et qu’il poursuit malgré les circonstances…

Christophe Beauregard est représenté par la Galerie Ségolène Brossette. Qu’il tient d’ailleurs à remercier ici, pour sous soutien et sa collaboration quasi quotidienne en cette période de confinement.
http://segolenebrossette.com/

https://www.christophe-beauregard.com/

Attention : cet entretien a eu lieu avant l’annonce du ministère de l’économie Bruno Le Maire, le vendredi 10 avril, sur le nouveau mode de calcul pour bénéficier du fonds national de solidarité.

A LIRE :
Autre témoignages de photographes :
Covid-19 et les photographes : Entretien avec Chau-Cuong Lê « Les doutes et les angoisses resurgissent »
Covid-19 et les photographes : Témoignage d’une photographe Anonyme « Les critères du fonds de solidarité sont injustes ! »
Covid-19 et les photographes : Témoignage de David Giancatarina « Je n’ai droit à aucune aide ! »
Covid-19 et les photographes : Entretien avec Marlène Hodée « Mon activité est impactée jusqu’en 2021 ! »
Covid-19 et les photographes : Entretien avec Jean-Louis Courtinat
Sur le même thème
Le covid-19 fait ses premières « victimes » dans la programmation culturelle
Aide spécifique du Cnap pour les photographes et les auteurs
Les critères d’attribution du fonds de solidarité doivent être repensés !
Rencontre avec Matthieu Baudeau, vice-Président de l’UPP Le fonds national de solidarité ouvert aux photographes auteurs !
Covid-19 : La photographie, un secteur en pleine paralysie Un point sur les aides financières publiques
Formidable élan de solidarité dans le secteur culturel face au Covid-19
COVID-19 et Les conséquences sur l’art

X
X