Temps de lecture : 2 minutes et 0 secondes

Si la crise sanitaire du covid-19 a eu raison des Rencontres de la jeune photographie à Niort qui voit son édition 2020 être reportée à l’année prochaine, la Villa Pérochon présente dès aujourd’hui une importante exposition consacré au photographe suédois JH Engström avec « Anknytningar / Correspondances / Correspondences ».

Une exposition qui vient essuyer la déception de ne pas découvrir le fruit de la résidence des jeunes photographes internationaux venus à Niort auprès du conseiller artistique JH Engström. En effet, suite aux décisions gouvernementales visant à endiguer la pandémie du covid-19, la résidence qui devait avoir lieu à la fin du mois de mars n’a pu avoir lieu, les équipes ont donc décidé de décaler la session à 2021. Cependant, jusqu’au 29 août prochain, les espaces d’exposition de la Villa Pérochon sont pleinement investies par l’œuvre JH Engström. Au total, ce sont près de 450 photographies qui sont présentées avec des projections, dont une inédite, et des publications qui viennent enrichir la rétrospective.

À travers une dizaine de séries et travaux réalisés au cours des deux dernières décennies, l’exposition examine le principe de correspondances entre les temps et les espaces d’une vie, inhérent à l’oeuvre de JH Engström. Le titre de l’exposition, qui traduit le mot « correspondance » dans les trois langues employées par l’artiste – le suédois, le français, l’anglais -, signale l’enjeu des changements de perspective dans notre rapport à soi, aux autres et au monde.

À travers la photographie, la vidéo et de nombreux livres, l’oeuvre de l’artiste établit des correspondances entre les différentes époques de sa vie, les lieux qu’il a habités, les êtres qui l’ont entouré, un monde intérieur et un monde extérieur. Depuis Trying to Dance (2004) jusqu’à Revoir (2016) en passant par Haunts (2006) et Tout va bien (2015), JH Engström n’a cessé de revisiter et réactiver son passé en faisant correspondre les lieux de son enfance et les migrations de son foyer, les étapes de sa jeunesse et l’avènement de la maturité, chaque série constituant le bilan provisoire d’une existence. Mêlant séries photographiques et films, cette exposition offre une déambulation dans l’oeuvre de JH Engström, avec comme leitmotiv la définition de soi, la recherche des origines et l’interprétation du monde.
En établissant des correspondances entre présent et passé, l’ici et l’ailleurs, lui-même et les autres, JH Engström élabore une oeuvre qui, comme un autoportrait en creux, défie le lien entre le monde et son interprétation, et interroge notre identité.

Né en 1969 dans la région du Värmland en Suède, JH Ensgtröm déménage à l’âge de 10 ans à Paris. Il y entame sa formation artistique auprès du photographe Mario Testino puis s’installe en 1993 à Stockholm où il assiste le photographe Anders Petersen avant de vivre de 1998 à 2000 à New York où il fait la rencontre du photographe et réalisateur Robert Frank qui préfacera son premier livre Shelter / Härbärge (Bokförlaget DN, 1998). JH Engström vit aujourd’hui entre Smedsby (Värmland, Suède) et Montreuil, aux portes de Paris.

INFORMATIONS PRATIQUES

mer03jui(jui 3)0 h 00 minsam29aou(aou 29)0 h 00 minAnknytningar / Correspondances / CorrespondencesJH EngströmVilla Pérochon, 64 rue Paul-François Proust BP 59135 – 79061 Niort CEDEX 9Type d'événement:Exposition,Photographie

A LIRE
Résultats de la Résidence des Rencontres de la jeune photographie internationale à Niort
Rencontre avec Corinne Mercadier, Conseillère artistique de la Résidence des Rencontres de la Jeune Photographie à Niort
Rencontre avec Patrick Delat, Directeur artistique des Rencontres de la Jeune Photographie à Niort

X
X