897 Views |  Like

Carte blanche à Béatrice Tupin : Océan Plastique de Mandy Barker

Temps de lecture : 1 minute et 35 secondes

Pour sa deuxième carte blanche, notre invitée de la semaine, la fondatrice du  festival Les Femmes s’exposent Béatrice Tupin, a choisi de nous parler de l’exposition « Océan Plastique » de la photographe britannique Mandy Barker. Un état des lieux terrifiant sur la pollution plastique qui touche notre planète et tout particulièrement les océans. Dans le Pacifique, on compte un « septième continent » de plastique qui occupe une surface de… 1,6 million de km2.

Le travail de Mandy Barker est puissant, avec un angle sociétal et un enjeu majeur pour l’environnement. Ses photos volontairement esthétisantes des déchets plastiques trouvés dans les océans provoquent une émotion qui aide à la prise de conscience, le tout encore accentué par la mise en contexte sur la plage de Houlgate. L’effet est saisissant…

Cette série présente l’accumulation de masse des débris plastiques dans nos mers et nos océans. Le but de ce travail est de nouer un dialogue avec le spectateur, d’éveiller sa conscience en créant une contradiction émotionnelle entre l’attraction esthétique initiale et l’horreur de ce qui est montré.
Tous les plastiques photographiés ont été récupérés sur des plages du monde entier, de l’océan Pacifique Nord à la mer de Chine méridionale, en passant par les mers d’Europe. Ces collections et regroupements de débris sont disposés pour recréer la sensation de suspension dans l’eau. Et ainsi symboliser leur pollution sans frontières qui finit par remplacer toute forme de vie marine. Les légendes indiquent les objets en plastique figurant sur chaque image. Elles permettent de se rendre compte de ce qui pollue et contamine nos océans.

Être Femme Photographe – “La photographie a toujours été une industrie à prédominance masculine, avec une inégalité évidente entre les sexes. Actuellement 80 % des diplômés en photographie sont des femmes, alors qu’elles ne représentent que 15 % des photographes professionnels, et gagnent en moyenne 40 % de moins que leurs homologues masculins. Il est donc essentiel qu’un festival comme celui-ci présente un large éventail de talents féminins pour soutenir et autonomiser les femmes photographes du monde entier, et raconter leurs histoires qui, autrement, ne seraient peut-être pas vues”

Mandy Barker, née en 1964 au Royaume-Uni, a étudié la photographie à l’université de Montfort, en Angleterre. Ses travaux, largement primés et exposés dans plus de quarante pays, ont été publiés dans « National Geographic » , « The Guardian », « New Scientist », « Time » notamment.
En collaboration avec des scientifiques, elle se consacre à sensibiliser le public à la pollution plastique des océans afin de mettre en lumière les recherches actuelles sur ses effets néfastes sur la vie marine et, en fin de compte, sur nous-mêmes.

INFORMATIONS PRATIQUES

ven07aou(aou 7)10 h 00 minven25sep(sep 25)18 h 00 min3ème édition Les Femmes s'exposent Organisateur: Les Femmes s'exposent Type d'événement:Festival,Photographie