EvénementsL'InterviewPhoto

Rencontre avec Sylvie Hugues autour de la 5ème édition du Festival du Regard à Cergy

Temps de lecture estimé : 5mins

Il compte parmi les festivals résistants, à s’être tenu contre vents et marées face à l’épidémie du coronavirus. Avec quelques mois de retard, la 5ème édition du Festival du Regard à Cergy accueille le public jusqu’au 29 novembre prochain. Par besoin de s’évader, mais aussi en soutien aux photographes, les deux directrices artistiques de l’événement Sylvie Hugues et Mathilde Terraube se sont battues pour maintenir le festival !

C’est sa cinquième édition qui vient de s’ouvrir à Cergy, dans le Val d’Oise, dans un tout nouveau lieu de plus de 1500m2, l’ancien bâtiment de La Poste qui a inspiré le thème du festival “Voyages Extra-ordinaires. Un lieu qui a vu transiter des centaines de milliers de courriers provenant du monde entier. À ce moment là, l’équipe ignorait que ce thème résonnerait d’une façon toute particulière, à l’heure où il est difficile de voyager, entravé par des mesures sanitaires exceptionnelles. C’était donc d’autant plus important de maintenir cette édition 2020 pour le public, mais également pour les photographes qui ont subit de plein fouet cette crise sanitaire, avec un arrêt brutal de tous les projets.

Maintenir cette édition était une volonté, d’une part du directeur et fondateur du festival Éric Vialatel, d’autre part de nous deux Mathilde Terraube et moi-même. En tant que directrices artistiques, on sentait qu’on avait une responsabilité envers les photographes qu’on exposait. Ça été une année très difficile avec toutes ces annulations. On s’est donc dit que si on pouvait, on devait le faire ! On rémunère les artistes depuis le début, face à la paupérisation de ce métier de photographe et aux difficultés qu’ils rencontrent, on devait se montrer solidaires et maintenir cette édition coûte que coûte“. – Sylvie Hugues

Une édition 2020 qui fait évidemment référence à l’œuvre de Jules Verne autour du thème cher à l’auteur, le voyage, mais aussi à travers une exposition collective d’archives photographiques du XIXème siècle proposant un tour du Monde en 20 images… Il était important pour les deux directrices artistiques de ne pas tomber dans la facilité en exposant de simples photos de voyage, mais de présenter des voyages subjectifs, littéraires, historiques, introspectifs voire même fantastiques, comme par exemple la série de Cédric Delsaux, qui propose aux visiteurs un voyage dans une dystopie. Ce sont toutes sortes de voyages qui sont proposés à travers 25 expositions.

Dans cet entretien, Sylvie Hugues nous raconte comment s’est construite cette nouvelle édition, et nous présente ce que nous allons découvrir dans ce petit tour du monde… Elle en profite également pour nous parler de l’importance d’augmenter la visibilité des femmes photographes au sein de cette manifestation. “ C’est un soucis pour nous, nous sommes deux femmes à la direction artistique, évidemment la parité est une question centrale et importante. Il y a deux ans, nous avions une majorité de femmes dans la programmation; cette année, nous sommes un peu en dessous. Nous sommes heureuses de compter, parmi les femmes photographes exposées, des pionnières et des grandes voyageuses. Les femmes sont présentes, elles ne sont certes pas majoritaires, mais c’est une question qui est importante et centrale.”

Le détail des Expositions :

-> À L’ANCIENNE POSTE
• Richard Mosse : Infra (Congo)
• Graciela Iturbide : Au-delà des apparences (Inde)
• FLORE : Maroc, un temps suspendu
• Richard Pak : La Firme (Tristan da Cunha)
• Gregor Beltzig : Sur la route de la soie (Arménie, Géorgie)
• Giorgio Negro : Pathos (Amérique du Sud)
• Cédric Delsaux : Dark Corporation
• Rémi Noël : Sur la route (USA)
• Philippe Séclier : La longue route de sable (Italie)
• Bogdan Konopka : L’empire du gris (Chine)
• Les voyages extra-ordinaires vus par : Vivian Maier, Sabine Weiss, Françoise Nunez, Bernard Plossu, Max Pam, Eric Dessert, Jean-Christophe Béchet.
• Le Tour du Monde en 20 photographies du XIXème siècle
• Projections des films d’Evangelia Kranioti et Philippe Séclier.

-> À LA MAISON DES ARTS
• Rencontres avec les photographes exposés au Festival du Regard (projections, conférences, sessions de questions-réponses…)
• Projection du film Le voyage dans la Lune de Méliès

-> AU PARC F. MITTERRAND ET RUES DE CERGY-GRAND CENTRE
• Evgenia Arbugaeva : Tiksi (Russie)
• Davide Monteleone : De Pyongyang à Rason (Corée du Nord)
• Robert Kluba : le Rideau de Fer (Allemagne)
• Cédric Delsaux : Dark Lens (les origines)
• Ronan Guillou : Paradis (Hawaï)
• Exposition Bambino pour le jeune public

-> À L’ESPACE GARE ST-LAZARE À PARIS
• Anita Conti – Les Océans

#payetonexpo :
La manifestation rémunère les droits d’auteur des photographes.

#parite :
Le question de la parité dans la manifestation est généralement respectée, cette année, le festival expose 9 femmes sur les 25 photographes programmés.

INFORMATIONS PRATIQUES :

ven09oct(oct 9)10 h 00 mindim29nov(nov 29)18 h 00 min5ème édition du Festival du RegardVoyages extra-ordinaires Organisateur: Festival du Regard Type d'événement:Festival,Photographie


https://www.festivalduregard.fr/

A LIRE :
Nos invitées de la semaine sont Sylvie Hugues et Mathilde Terraube
La Fondation des Treilles annonce ses Lauréats 2019
Une étape décisive pour le Festival du Regard, Cergy

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres comptes.

You may also like

En voir plus dans Evénements