Temps de lecture : 1 minute et 41 secondes

La Maison Européenne de la Photographie organise jeudi 26 janvier un débat pour tenter de répondre à la question suivante : « Voir ou ne pas voir la guerre ? ».  Il aura lieu à partir de 18h15 à l’auditorium de la MEP et accueillera les photojournalistes Alizé Le Maoult, Véronique de Viguerie Edouard Elias, Jean-Pierre Perrin et Noël Quidu avec Michel Poivert, historien de la photographie, Elise Tokuoka de l’ ECPAD et Alain Mingam, Consultant et commissaire d’exposition.

À Berlin, Nice, Paris, Istanbul, Kabul, Mossoul, Alep, en écho à l’histoire en marche depuis Guernica, Auschwitz, ou Sabra et Chatila, Srebrenica, Sarajevo, les chroniques des horreurs annoncées ne cessent de faire irruption sur nos écrans saturés d’images trop vite consommées, tragiquement banalisées. Elles élargissent ce nouveau champ de bataille qu’est devenu notre monde, village cybernétique d’une violence radicalisée à l’heure d’internet omniprésent.

« En quelques mois de nombreux paramètres médiatiques nouveaux sont entrés dans notre quotidien, dans notre vision du monde, dans notre perception de la guerre et, peut-être dans la guerre elle même. Avons nous pris la vraie mesure du changement de situation ? » C’est la question que pose avec pertinence dans sa chronique hebdomadaire de TéléObs du 17 décembre Jean-Claude Guillebaud, Président du Prix Bayeux Calvados des Correspondants de guerre 2016.

Le débat organisé à la MEP le 26 janvier prochain de 18h15 à 19h45 va tenter d’y répondre modestement mais sûrement :

Voir ou ne pas voir la guerre ?
« Ce que leurs yeux ont vu… »** et ce que l’actualité nous dit.

Pour tenter de mieux percevoir – comme au Musée de la Grande Guerre à Meaux –combien les images iconiques, réalisées par les grands photographes de guerre sur les conflits contemporains, arrêtent enfin le temps nécessaire à la réflexion, à l’indignation.

Pour lutter contre la funeste accoutumance du spectacle de toute vie profanée sous les bombardements incessants depuis des années de guerre en Syrie ou au Yémen comme tant de tragiques exemples récents, depuis celles des années 14-18 dîtes de la Der des Ders, la mal nommée !

Pour regarder en face, avec courage et humilité, le poids des mots, le choc des images qui interpellent nos consciences de citoyen du monde.
Pour tenter de lutter ensemble contre les dangers de toute manipulation médiatique, et nous maintenir en état de vigilance.

Alain Mingam

CONFERENCE / DEBAT
Voir ou ne pas voir la guerre ? 
Invités : 
Alizé Le Maoult, réalisatrice, photographe auteur des 34 portraits de photographes exposés au Musée de la Grande Guerre.
Michel Poivert, historien de la photographie – critique d’art.
Jean-Pierre Perrin, grand reporter, écrivain.
Véronique de Viguerie, photojournaliste.
Alain Mingam, Consultant, commissaire d’exposition.
Edouard Elias, photojournaliste.
Noël Quidu, photojournaliste
Elise Tokuoka, de l’ECPAD (Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense)
Le Jeudi 26 Janvier 2017 de 18h15 à 19h45
Auditorium de la MEP
5-7 rue de Fourcy
75004 Paris
http://www.mep-fr.org

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X