1278 Views |  3

Les 40 ans du Centre Pompidou en Grand Paris (2) : Le Frac Ile de France
Rencontre avec Xavier Franceschi

Temps de lecture : 3 minutes et 3 secondes

Trois lieux emblématiques de l’art contemporain en Seine-et-Marne (77) apportent une réponse à la fois commune et singulière face à une relecture potentielle de cette date anniversaire de la création du Centre Pompidou. Rencontre avec Xavier Franceschi, Directeur du Frac Ile de France et commissaire de l’exposition « SoixanteDixSept, Hôtel du Pavot ».

Xavier Franceschi face au défi SoixanteDixSept

9 lives : SoixanteDixSept, en plus d’être une date emblématique, est un moment clé porteur d’utopies, quelle en est la résonnance aujourd’hui face à ce formidable vent de liberté d’alors ?

Xavier Franceschi : Le point de départ était de dresser un état des lieux dans les collections par rapport à cette date fondatrice. Au regard de cette période soufflait un vent de liberté absolu qui concerne de nombreux artistes, dont beaucoup se retrouvent dans les collections du Centre Pompidou et il faut s’en féliciter. Il est évident que beaucoup aujourd’hui restent habités par quelque chose qui ressort de ces expérimentations des années 70 notamment de l’art conceptuel, de la performance, et au delà des artistes, il y a cette jeune génération de commissaires qui découvre ces années-là et en sont fortement influencés dans leurs choix de lecture et d’orientation critique vis à vis de la production actuelle.

M : Comment avez vous fait le choix parmi les œuvres du Centre en écho à celles du Frac Ile de France et d’autres Fracs, quelles lignes directrices se dégagent ?

X. F. : C’est toute la difficulté et l’intérêt de l’exercice que de choisir parmi la somme d’œuvres de la collection du Centre et parmi les collections de différents Frac mais le vrai déclencheur a été cette pièce de Dorothea Tanning « Chambre 202, Hôtel du Pavot » du Centre Pompidou, que je connaissais déjà et qui m’a intéressée car elle indiquait tout de suite une direction globale : le rapport à l’espace -la pièce en question est un espace -et aussi le fait que l’on doit la recomposer en partie (les murs, le sol). D’une certaine manière, on est d’emblée dans une forme de commissariat, sachant d’ailleurs que l’artiste elle même a agi de la sorte, en commissaire de ses propres œuvres : c’est à la suite d’une commande que Beaubourg lui a passé précisément pour son ouverture en 1977 que Dorothea Tanning a repris des pièces antérieures et les a redisposées pour créer donc cette fameuse chambre 202.Au-delà, et pour revenir à cette notion d’espace, l’œuvre de Tanning a induit le développement mis en place avec la création d’autres boîtes, d’autres chambres aux exactes mêmes dimensions, pour au final proposer un véritable hôtel.

M : Les 10 ans du Frac, le Plateau dans le 19è arrondissement, l’ouverture de la 2è antenne le Château à Rentilly pour les 30 ans,pensés comme reflet multi site du territoire du Grand Paris, quelle est la réception du public qui vient souvent en simple promenade dans le parc ?

X. F. : On est heureux de s’apercevoir et mesurer, et ce n’était pas gagné au départ, que la fréquentation est très élevée, alors que le lieu reste lointain et relativement mal desservi. L’autre défi était de s’adresser à un public pas obligatoirement réceptif à l’art contemporain, des gens qui viennent pour profiter de la nature, déambuler dans le parc. Tout l’enjeu du projet était donc d’offrir à ces curieux des propositions menées avec la communauté d’agglomération de Marne et Gondoire,de qualité et accessibles au plus grand nombre. Les retours que l’on a sont très bons, et l’on a dépassé la polémique du départ suite à la réhabilitation audacieuse de Xavier Veilhan toute en inox poli réfléchissant, comme cela avait été le cas à l’ouverture du Centre Pompidou d’ailleurs, en constatant que même les plus récalcitrants viennent à présent voir les expositions…

INFOS PRATIQUES :
77, Trois expositions du 40è anniversaire du Centre Pompidou
Commissaire de l’exposition : Xavier Franceschi
Avec les œuvres de : Andrej Abramov, Mac Adams, Eduardo Arroyo, John Baldessari, Hannes Beckmann, Robert Breer/ Pontus Hulten, Victor Burgin, Marc Camille Chaimowicz, Paul Cornet, Lucio Fanti, Esther Ferrer, Robert Filliou, Jose Fioravanti, General Idea, Emile Gilioli, Aroldo Governatori, Sigurdur Gudmundsson, Erich Hartmann, Marius Hermanowicz, Francis Jalain, Edmund Kuppel, Jiri Kovanda, Ugo La Pietra, Urs Lüthi, Annette Messager, Duane Michals, Max Pam, Roger Parry, Dieter Roth / Richard Hamilton, Ulrich Rückriem, Dorothea Tanning, Monique Tirouflet, Jean-Luc Vilmouth et Piet Zwart

SoixanteDixSept
Jusqu’au 16 juillet 2017
Hôtel du Pavot…
Frac Ile de France, le château/Parc culturel Domaine de Rentilly
1 rue de l’Etang
77600 Bussy-Saint-Martin

Rendez vous communs :
Taxi Tram le 13 mai, visite avec les commissaires le 25 mai, festival de performance le 3 juin 2017.
https://www.fraciledefrance.com/soixantedixsept/

• Au Plateau :
Strange Days
Jusqu’au 16 avril 2017
Le Plateau
22 rue des Alouettes
75019 Paris

AILLEURS EN SEINE-ET-MARNE :
Prochaines interviews
• SoixanteDixSept
Quand Rossellini filmait Beaubourg
du 11 mars au 16 juillet 2017
La Ferme du Buisson
Scène nationale de Marne-la-Vallée (77)
Allée de la Ferme – Noisiel
77448 Marne-la-Vallée Cedex 2
http://www.lafermedubuisson.com
• SoixanteDixSept
Experiment
Centre Photographique d’Ile de France
107 Avenue de la République
77340 Pontault-Combault
http://www.cpif.net

A LIRE EGALEMENT
> Les 40 ans du Centre Pompidou en Grand Paris (1) : La Ferme du Buisson
Rencontre avec Julie Pellegrin
http://9lives-magazine.com/11286/2017/03/16/julie-pelllegrin-ferme-buisson/
> Les 40 ans du Centre Pompidou en Grand Paris (3) : Le CPIF
Rencontre avec Nathalie Giraudeau
http://9lives-magazine.com/11553/2017/03/22/40-ans-centre-pompidou-grand-paris-3-cpif-rencontre-nathalie-giraudeau/