Temps de lecture : 49 secondes

Inauguré le week-end dernier, le festival Circulation(s) propose une programmation satellite dans la capitale. C’est le cas de l’exposition Résidence provisoire de Florence Brochoire qui se déroule depuis hier, à La Grange aux belles. La photographe française, membre de Signatures, est partie à la rencontre de ces hommes, femmes et familles en transit, vivants dans les foyers pour réfugiés et migrants.

Le 9 août 1956, l’Etat français crée la Sonacotral (Société Nationale de Construction pour les Travailleurs Algériens) dont la mission est de construire des foyers pour les travailleurs qui vivent alors dans des bidonvilles comme celui de Nanterre. Les structures se veulent provisoires, on pense alors que les travailleurs repartiront en Algérie. Bien au contraire : 60 ans plus tard, elles existent toujours et se sont même multipliées. La photographe Florence Brochoire s’est immergée dans ces lieux à la rencontre de leurs habitants, Chibanis présents depuis les débuts comme Afghans tout juste arrivés en France, pour raconter ces résidences pas si provisoires.

INFORMATIONS PRATIQUES
Résidence provisoire
Florence Brochoire
Du mardi 20 mars au 26 avril 2018
Centre Paris Anim’ La Grange aux belles
Vernissage jeudi 22 mars 19h-21h
6 Rue Boy Zelenski
75010 Paris
https://www.florencebrochoire.com
http://signatures-photographies.com
Lundi : 10h-16h/18h30-20h30
Mardi : 11h-16h30/19h30-20h30
Mercredi : 10h-14h/18h30-20h
Jeudi : 12h-14h/16h30-20h30
Vendredi 11h-16h/18h30-20h
Samedi : 10h-17h

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X