279 Views |  Like

Carte blanche à Audrey Hoareau : 9ème édition du Festival Circulation(s)

Temps de lecture : 1 minute et 38 secondes

J’ai confondé avec François Cheval, The Red Eye en 2016. La semaine dernière, la direction artistique d’un des plus importants festival de photographie en France nous a été confiée. Je suis fière d’intégrer une équipe connue et respectée pour ses qualités, en particulier cet esprit collectif, si rare, et cette motivation toujours intacte après tant d’années.

Poser un regard ouvert et prospectif sur la photographie émergente européenne, mener un projet culturel dans un lieu à la volonté populaire affirmée – le CentQuatre, participer à la mise en oeuvre d’un festival qui fait tant pour soutenir les expériences les plus diverses : c’est une occasion unique de mettre en oeuvre ce pour quoi The Red Eye existe, la rencontre si recherchée entre créateurs et publics, qui nous a été offerte.

Je publie ici un extrait de la lettre exposant nos objectifs pour ce festival. Une manière de rendre public notre engagement.

Notre ambition première est de mettre à profit et d’offrir à Circulation(s), notre réseau et nos connexions (…) investis dans le secteur de l’art et de la photographie. Travailler au rayonnement international du festival, déjà implanté dans le paysage  photographique depuis plusieurs années, est notre priorité.

Dans un second temps, il nous faut réaffirmer les fondations d’un festival à la réputation incontestée : à savoir la présentation de la jeune photographie européenne au profit d’un public toujours plus élargi. Lieu de production, d’échanges et de débats, Circulation(s) exerce une vigilance intellectuelle sur le medium. Ici, tout devrait être possible pour ceux qui croient en l’idée d’un compagnonnage non seulement avec les artistes mais aussi avec ceux qui voient en la photographie une révolution fondamentale dans la relation entre l’homme et son environnement.

Jamais dans ce pays, il ne nous a semblé autant nécessaire de réintroduire avec force la problématique des publics. Le festival n’a d’autre choix que d’inscrire en urgence la recherche de nouveaux publics. Des études sur les « non publics », en priorité locaux et régionaux, aideront à la définition des actions à mettre en place pour tenter d’améliorer la situation actuelle. Les buts sont simples : fidéliser les professionnels et les amateurs éclairés et élargir la base sociale du festival.

Telle est la mission que nous souhaitons mener pour un temps déterminé. Car, garder une programmation tendue, exigeante et néanmoins populaire, est un exercice qui demande un effort constant.

La nouvelle direction artistique du festival Circulation(s) se doit aujourd’hui de s’ouvrir et de fédérer en interne comme en externe. Elle peut fournir à chacun d’entre nous ce que l’on nous refuse bien souvent : de l’émotion et de l’étonnement.

Plus que quelques jours avant la fin de l’appel à candidature ! 

INFORMATIONS PRATIQUES

ven01jui0 h 00 mindim30sep(sep 30)0 h 00 minFestival Circulation(s) 2018Appel à Candidatures PhotographesType d'événement:PhotographieType d'événement 2:Festival