Temps de lecture : 1 minute et 38 secondes

Cette semaine, nous partageons avec vous le travail du photoreporter français Anthony Micallef. Il a été réalisé dans le cadre de la seconde session de masterclass Oeildeep sous l’égide de Jane Evelyn Atwood, Jean-Christian Bourcart et Nicolas Havette. Dans « Failles », Anthony Micallef pose son objectif sur un phénomène inquiétant : la cité phocéenne semble s’effondrer…

Failles

Le 5 novembre 2018, deux immeubles s’effondraient rue d’Aubagne, en plein centre-ville de Marseille. Dans les semaines qui ont suivies, la mairie a fait évacuer de nombreux immeubles considérés comme dangereux pour la vie de leurs habitants. Cet “état de péril imminent” ne s’est plus arrêté depuis . Près de 3000 personnes ont été sorties de leurs foyers et envoyées dans des chambres d’hôtels, où six mois plus tard près de 600 y vivaient encore.
Pour les collectifs d’habitants, cette crise ne doit rien à un accident. Elle est le résultat d’une longue incurie des services de la ville et de l’appétit des promoteurs immobiliers, qui souhaitent reconstruire le centre-ville populaire pour en renouveller les locataires et les loyers.
Le récit de ce drame, conséquence de plusieurs décennies d’abandon de ces quartiers populaires, est fait de colère, mais aussi d’entraide. Et des nombreuses vies qui gravitent autour de ces failles.

Basé à Marseille, amoureux de la Méditerranée et des pays qui gravitent autour d’elle, attiré comme un aimant par les mondes clos, les interdits et le houmous. Je suis surtout un photoreporter qui aime intégrer des communautés pour les raconter de l’intérieur. Plus le cliché pesant sur un groupe est fort, plus j’ai envie de travailler sur lui, de faire des images qui déconstruisent ou confirment les étiquettes sociales. J’ai notamment travaillé sur les jeunes militants du Front national, sur un sosie d’Elvis Presley, sur les Urgences de Créteil, sur le siège des Nations-Unies, sur les Beaux-Arts de Paris, sur un commissariat de police en région parisienne et sur le mal-logement à Marseille.
Dans mes projets personnels, la notion essentielle est le temps. Toutes les belles choses de ce monde ont besoin de temps pour se déployer pleinement : la cuisine, la randonnée, l’amour et le reportage.

http://www.anthonymicallef.com

Vous souhaitez participer aux prochaines masterclass ?

  • 6 mois d’accompagnement artistique et technique adapté à vos objectifs et votre parcours
  • 3 professionnels s’impliquent et vous guident dans la construction de votre projet photographique de la conception à la finalisation : prise de vue, editing, post-production, mise en forme pour exposition, publication, projection
  • Alternance de week-ends en groupe à Paris et d’un suivi individuel par skype
  • Restitution de fin de masterclass: projection aux Nuits de la Roquette lors de la semaine d’ouverture des Rencontres de la photographique d’Arles, parution dans le livret annuel Oeildeep, publication de chaque portfolio sur le site de notre partenaire 9 Lives Magazine.

https://oeildeep.com/masterclass

X
X