L'Invité.ePhoto

Carte blanche à Reza : La lumière et la guerre

La lumière et la guerre Shalamcheh, 1983. © Manoocher
Temps de lecture estimé : 2mins

Pour sa troisième carte blanche, notre invité de la semaine, le photojournaliste français d’origine iranienne Reza a choisi un cliché réalisé par son frère, Manoocher Deghati. Une photographie prise en 1983 venue figer un moment de l’histoire de cette guerre Iran-Irak.

La lumière et la guerre
Shalamcheh, 1983.

Cela fait dix jours que je couvre la visite d’un groupe de mollahs sur le front de la guerre Iran-Irak. Le groupe de religieux vient de la ville de Qom. Leur mission est d’aller à la rencontre des soldats. C’est pour eux une opération de communication. Le ciel est resté noir de fumée toute la journée. Je n’ai pas pris de photo. Un Gardien de la révolution leur explique le front, la guerre, le pourquoi, le comment. Tout à coup, un très bref instant, les derniers rayons du soleil déchirent le noir de la fumée des raffineries irakiennes bombardées. Le temps pour moi de prendre cette photographie surréelle. Elle a figé un moment de l’histoire de cette guerre. Un conflit de huit ans qui a été le théâtre de destructions et de reconstructions ayant fait la fortune de certains, vendeurs d’armes et puissances étrangères. Tout ceci en brisant des centaines de milliers de vies innocentes.

Photographie : Manoocher Deghati
Texte : Rachel Deghati

Cette photographie fait partie de l’ouvrage “Iran, Rêves et dérives”, un portrait intime d’une nation, un récit documentaire unique sur l’un des évènements majeurs du 20e siècle.

INFORMATIONS PRATIQUES
Iran, Rêves et dérives
Reza et Manoocher Deghati
Editions Hoëbeke
288 pages
22 x 25 cm
39 €

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e