Covid-19 et les photographes : Entretien avec Laurent Ferrière « J’ai perdu 90% de mon activité »

2642 Views |  Like
Temps de lecture : 1 minute et 49 secondes

La crise sanitaire liée au covid-19 touche tous les acteurs du monde de la photographie. Face aux annonces faites par le gouvernement et les différents ministères pour apporter un soutien financier aux professionnels, nous avons souhaité donner la parole à nos lecteurs. Aujourd’hui, nous partageons le témoignage de Laurent Ferrière, photographe pigiste basé dans le sud-ouest de la France.

Laurent Ferrière est photographe de presse, il collabore avec la presse régionale, nationale et internationale, il est également photographe auteur. Il cumule ainsi deux statuts juridiques : pigiste salarié d’une part, et artiste auteur. La crise sanitaire a provoqué une réduction brutale des commandes ; aujourd’hui la presse se concentre presque exclusivement sur la pandémie, et le sud-ouest de la France est un territoire assez peu touché par le virus. Les médias continuent à avoir besoin de photos, ils passent donc commande aux photographes pour couvrir cet événement exceptionnel – avec toutes les mesures de précaution nécessaires – mais dans les régions les plus touchées, comme le Grand Est ou l’Île-de-France. Ainsi, pour tous les photographes qui sont dans la même situation que Laurent Ferrière, quelques photos d’archives sont publiées pour illustrer des articles, mais l’activité tourne au ralenti depuis le début du confinement. Comme il nous le dit, il a perdu 90% de son activité.
Au début des annonces gouvernementales, les photographes pigistes ne pouvaient malheureusement prétendre, de par leur statut, à aucune aide. Mais grâce à la pression des organisations syndicales, un décret vient d’être annoncé permettant aux pigistes de bénéficier des mesures du chômage partiel, à condition d’avoir au mois trois bulletins de salaire sur l’année écoulée, dont deux sur les quatre derniers mois. Chaque titre de presse devra donc faire cette demande pour tous leurs pigistes, il faudra sans doute un délais estimé à 10/15 jours avant que cela puisse être mis en place.

http://laurentferriere.com/

En savoir plus sur le décret des pigistes sur le site du SNJ:
https://www.snj.fr

A LIRE :
Autre témoignages de photographes :
Covid-19 et les photographes : Entretien avec Christophe Beauregard « Il faut profiter du confinement pour avancer »
Covid-19 et les photographes : Entretien avec Juliette Agnel « Pour un fonds d’urgence unique! « 
Covid-19 et les photographes : Entretien avec Chau-Cuong Lê « Les doutes et les angoisses resurgissent »
Covid-19 et les photographes : Témoignage d’une photographe Anonyme « Les critères du fonds de solidarité sont injustes ! »
Covid-19 et les photographes : Témoignage de David Giancatarina « Je n’ai droit à aucune aide ! »
Covid-19 et les photographes : Entretien avec Marlène Hodée « Mon activité est impactée jusqu’en 2021 ! »
Covid-19 et les photographes : Entretien avec Jean-Louis Courtinat
Sur le même thème
Le covid-19 fait ses premières « victimes » dans la programmation culturelle
Aide spécifique du Cnap pour les photographes et les auteurs
Les critères d’attribution du fonds de solidarité doivent être repensés !
Rencontre avec Matthieu Baudeau, vice-Président de l’UPP Le fonds national de solidarité ouvert aux photographes auteurs !
Covid-19 : La photographie, un secteur en pleine paralysie Un point sur les aides financières publiques
Formidable élan de solidarité dans le secteur culturel face au Covid-19

X
X