Temps de lecture : 1 minute et 21 secondes

Pour leur deuxième carte blanche, nos deux invités de la semaine, Jean-Jacques Farré et Gilles Courtinat du magazine digital « Tous les jours curieux » reviennent sur l’exposition de Roger Ballen présentée à la Halle Saint-Pierre jusqu’à la fin du mois de juillet. Une exposition à ne pas rater après le déconfinement !

Bien entendu, nous avons eu l’occasion de voir beaucoup d’expositions ces derniers mois, mais celle qui nous a bien bluffé c’est celle de Roger Ballen à la Halle saint Pierre et qui durera encore jusqu’à la fin de l’été. Cette grande rétrospective revient sur les 50 années de travail d’un photographe majeur, hors normes, dont l’univers, qui peut sembler a priori cauchemardesque, est une métaphore de l’absurdité de l’existence et du monde, naviguant entre réalité et fiction. Le choix d’exposer à la Halle Saint Pierre, haut lieu de l’art brut, ne doit rien au hasard car outre les photographies, on peut y voir des installations et la propre collection de l’auteur.

Vivant depuis plus de 30 ans en Afrique du Sud, Roger Ballen s’est d’abord intéressé aux déclassés, aux marginaux dans un travail remarquable qui n’était pas sans évoquer celui réalisé par les photographes de la Farm Security Administration pendant la Grande Dépression des années 30 aux Etats Unis. Observant les objets et les dessins sur les murs intérieurs de ceux qu’il photographiait, son travail s’est ensuite éloigné du portrait au sens strict et a évolué vers des mises en scène plus élaborées, théâtralisées, aboutissant à une esthétique hybride où il lui arrive d’inclure ses propres créations graphiques et sculpturales qui ne sont pas sans évoquer parfois l’oeuvre de Dubuffet. Animaux (rats, oiseaux) et personnages anonymes peuplent un monde étrange qui pourrait être effrayant du fait de son côté tourmenté mais qui a la beauté et la grâce des dessins d’enfants.

C’est un univers principalement noir et blanc, troublant, énigmatique où la frontière entre la réalité et la fiction s’efface. C’est puissant, dérangeant, inquiétant, à la limite de la folie et ne peut pas laisser indifférent. En un mot: indispensable.

INFORMATIONS PRATIQUES

sam07sep(sep 7)11 h 00 min2021dim03jan(jan 3)19 h 00 minLe Monde selon Roger BallenLa Halle Saint Pierre, 2 Rue Ronsard, 75018 ParisType d'événement:Exposition,Photographie

A LIRE
Le petit théâtre de Roger Ballen à la Halle Saint Pierre Rencontre (1ère Partie)
Le petit théâtre de Roger Ballen à la Halle Saint Pierre Rencontre (2nde Partie)

X
X