688 Views |  Like

Le minimalisme fantastique à la Panacée

Temps de lecture : 1 minute et 15 secondes

Nicolas Bourriaud, nouveau directeur de la Panacée et commissaire de l’exposition, plonge dans le réservoir à images du film-culte de David Lynch de 2001 qui a marqué toute une génération. Sorte de boucle temporelle infinie à l’atmosphère nocturne vertigineuse, l’ouverture du film : une route balayée par les phares d’une voiture suffit à faire jaillir toutes sortes d’associations mentales. Les temporalités réflexives et composites, la non résolution, la question du double, de la subjectivité reflètent les enjeux inhérents à l’image et au cinéma dans un miroir constamment tendu au spectateur.

Cette faculté à susciter de l’étrange anime toute une tendance de la création contemporaine, ce « minimalisme fantastique » qui se cache dans les interstices du quotidien pour reprendre l’équation freudienne. Tout comme le personnage de Dale Cooper dans Twin Peaks nous sommes face à une énigme à résoudre comme le souligne Nicolas Bourriaud au milieu de cette esthétique du fragment. C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’a pas voulu de liens évidents entre les 3 expositions qu’il propose (Intérims-art contre emploi et Tala Madani).

Les 24 artistes réunis tels que Morgane Tschiember, Adrien Missika,Emilie Pitoiset,  interagissent en 3 séquences débouchant sur un cul-de-sac autour des hallucinations du trait de Saelia Aparicio. Des tensions et multiples rebonds entre les objets signes dessinent un paysage saturé entre le sublime et sa ruine. Des signes nous interpellent constamment que l’on peut rapprocher de l’univers lynchien et ses obsessions. C’est à la fois perturbant, cruel (comme chez l’iranienne Tala Madani) et fascinant.

A noter qu’une commande photographique a été passée à Yohann Gozard qui a retranscrit dans ses nocturnes pris dans l’agglomération montpelliéraine, l’atmosphère trouble lynchienne.

EXPOSITION
Retour sur Mulholland Drive
Le 1er cycle d’expositions sous la direction de Nicolas Bourriaud
Jusqu’au 23 avril 2017
La Panacée
14 Rue de l’École de Pharmacie
34000 Montpellier
http://lapanacee.org/fr/

 

Montpellier, destination culture !
Avec le MoCo,Montpellier contemporain, centre d’art multi-sites nouvelle génération dont l’ouverture est prévue juin 2019. Il regroupera la Panacée, l’Hôtel Montcalm et l’Ecole supérieure des Beaux Arts (ESBAMA). Une structure ambitieuse qui se veut le reflet des enjeux du monde de l’art et des spécificités du territoire.

Organiser votre séjour :
www.montpellier-tourisme.fr/