Temps de lecture : 56 secondes

L’agence MYOP fête cette année ses 12 ans d’existence, aujourd’hui, elle vient de lancer une nouvelle collection d’édition : les MYOPZINE. Il s’agit de 21 ouvrages auto-édité par l’agence, soit 21 histoires choisies par chacun des photographes de l’agence comme les vingt-et-une lettres qui composent “Mes Yeux Objets Patients”, le vers de Paul Éluard à l’origine de l’acronyme Myop.

Née d’une envie collective, celle de partager différemment des histoires singulières tout en affirmant l’identité et la diversité de l’agence Myop, cette collection souhaite s’inscrire dans l’esprit du Zine photo, par son format et par son prix abordable avec une impression qualitative d’histoires ou de photographies inédites.

Le premier lot, composé de 4 numéros, est sorti le 25 mai :

Alain Keler sur les traces du blues dans le Mississippi des années 80.
Pierre Hybre dans une vallée isolée de l’Ariège, à la rencontre de ceux qui ont fait le choix de se mettre en marge de notre monde.
Julien Pebrel à Sulina, porte orientale de l’Europe au kilomètre 0 du Danube.
Guillaume Binet, au coeur de la guerre civile qui déchire le Yémen depuis trois ans.

Une exposition est organisée à Paris, à la galerie 247. Elle est visible jusqu’au 17 juin 2017.

INFORMATIONS PRATIQUES
MYOPZINE
– La vie sauvage, Pierre Hybre
– Sulina -Insula, Julien Pebrel
– Juke Joint Blues, Alain Keler
– Yemen – A forgotten war, Guillaume Binet
Edition de 250 ex
36 pages, 15×21 cm
Chaque zine est vendu à l’unité : 8€
Les 4 premiers Myopzine sont disponibles avec un poster d’une photographie extraite de Juke joint blues : 25 €
• MYOPZINE, l’exposition
Jusqu’au 17 juin 2017
Le 247 – galerie de photographies
247 rue Marcadet
75018, Paris

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X