Lifestyle

Le vêtement réinventé à la Maison de la culture du Japon à Paris (Transphère#4)

Temps de lecture estimé : 2mins

Alors que la Fashion Week bat son plein, la Maison de la culture du Japon à Paris se penche sur le projet de fusion des univers de deux créateurs : Keisuke Kanda et Kunihiko Morinaga. Ce dernier présente organise son premier défilé à Paris en 2014 dans les salles des Beaux Arts et revient régulièrement à cette occasion présenter ses collections.

Morinaga créé la marque ANREALAGE en 2003 jouant sur les concepts REAL/UNREAL non pas pour les opposer mais pour souligner une légère étrangeté dans le vêtement du quotidien. Comme le souligne Alexandre Samson, responsable de la mode contemporaine au musée Galliera ANREALAGE nous plonge dans une allégorie, comme avec le défilé de la collection REFLET (printemps-été 2016) détectable grâce aux flashs des téléphones portables ou encore lors des collections COLOR et SHADOWS taillées dans des étoffes photosensibles selon leur exposition à la lumière. Il s’agit également de libérer le vêtement des entraves liées au culte du corps parfait comme avec le mannequin “Wideshort”250 % plus large que la normale !
A noter qu’ANDREALAGE fait partie à présent des collections du Palais Galliera.
Pour Keisuke Kanda il est important de suggérer l’empathie d’autrui et d’entrer en communication à travers le vêtement,ses références et son histoire. Comme avec “Jupe en vêtements d’enfants” ou “Pantalon de l’armée impériale japonaise”reconstruits dans le style “kawai”(mignon). A travers “Homework: Graduation Photograph”un recueil de photographies il s’agit de recréer l’ambiance du lycée et des voyages de fin d’année.
Une fois ces visions posées, la 2ème partie de l’exposition évoque leur projet commun : ANOFUKU (“le vêtement de quelqu’un”) tourné vers l’avenir, les technologies nouvelles mais aussi leurs souvenirs, la confection artisanale.
Est évoquée leur collaboration avec la marque de sport ASCICS et le Studio Ghibli autour de l’enfance (film d’animation inspiré du dessin animé Mon voisin Totoro, réalisé avec 174 pulls tricotés visibles dans l’installation).
INFOS PRATIQUES :
Anofuku, le vêtement réinventé
Jusqu’au 28 octobre 2017
Prochainement à la Maison de la Culture du Japon et pour son 20ème anniversaire :
“A l’aube du japonisme”
à partir du 22 novembre 2017
101 bis quai Branly
75015 Paris
Entrée libre
Marie-Elisabeth De La Fresnaye
Après une formation en littérature et histoire de l'art, Marie de la Fresnaye intègre le marché de l'art à Drouot et se lance dans l'événementiel. En parallèle à plusieurs années en entreprise dans le domaine de la communication éditoriale, elle créé son blog pour partager au plus grand nombre sa passion et expertise du monde de l'art contemporain et participe au lancement du magazine Artaïssime.

You may also like

En voir plus dans Lifestyle